AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']

Aller en bas 
AuteurMessage
Mary Ryder
Serdaigle, 5eme année
Serdaigle, 5eme année
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 29
Age du Perso : 15 ans.
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']   Sam 23 Fév - 16:09



      Octobre. Pré-au-Lard. La cabane hurlante. Une pluie glaciale. Une année de plus qui démarrait. Une année comme les autres ? Non. Certaines choses avaient changé durant l'été. Tristes évènements. Quelle idée d'avoir un père à moitié fou. Quelle idée d'avoir un père Auror. Quelle idée d'avoir un père prêt à tout pour finir par obtenir sa vengeance. Vengeance. Crimes affreux qu'il lui avait conté comme certains contaient les histoires des frères Grimm. Frissons qui lui parcoururent l'échine à ce simple souvenir. Elle pouvait les voir ces actes inhumains. Elle pouvait les imaginer devant ses yeux, se déroulant, là, maintenant. Drôle d'effet que peuvent avoir de simples paroles. Révélation qui n'aurait jamais du avoir lieu. Elle n'était qu'une enfant après tout. 15 ans... Mary n'avait que 15 ans et son père avait décidé de la mettre face aux pires horreurs de ce monde. Tortures, meurtres, viols. La cruauté humaine semble-t-il n'avait pas de limites.

      Mais pourquoi par Merlin lui avait-il raconté tout cela ? Quelle horreur lui était encore passée par la tête ? Mary n'avait même pas pris la peine de se couvrir la tête de sa cape pour échapper à la pluie. Faible espoir que ces gouttes glaciales parviendraient à lui faire voir plus clair dans tout cela. Utopie serait plus exact. Pourquoi lui avait-il dit cela... maintenant ? Juste avant la rentrée ? Une chance qu'elle n'avait plus à le confronter chaque fois que le soleil se levait. Chance qu'elle n'ai pas à tolérer, non, à supporter sa présence chaque jour. Rogue. Meurtrier. Violeur. Homme sans foi ni loi. Non. Monstre. Penser qu'elle avait suivit ses cours toutes ces années. Penser qu'elle lui avait adressé la parole. Penser qu'elle avait toujours admiré la maîtrise qu'il avait de son art. Admiré tout court même. Doute qu'elle parviendrait un jour à la même perfection dans ses actes. Admiration... comment avait-elle pu se fourvoyer à tel point sur cet... être ?

      Noirceur. Les apparences ne sont parfois pas trompeuses. Ne pas chercher ce qui n'était pas chez les autres. Ne pas chercher une âme chez lui. Il y avait bien longtemps qu'il l'avait perdu. Pauvre être fragile qui se trouvait là sous cette pluie battante. Volatile aux ailes brisées. Perdue. Et la haine qu'elle avait pu ressentir dans les paroles de son père. Terreur qu'elle avait ressentit face à la puissance du désir de vengeance de son père. Peur de le revoir également. Rentrer pour les prochaines vacances ? Elle ne savait. Le monde était de plus en plus noir à ses yeux. Et pourtant.. et pourtant elle voulait croire qu'il existait des forces positives. Elle voulait croire qu'elle n'était pas la seule à croire qu'un avenir en technicolor était possible. Elle voulait croire qu'il y avait du bon dans ce monde. Espoir, utopie. Mary était ainsi. Mais les révélations de son père avaient ébranlé cet équilibre dans lequel elle s'était renfermée. Sécurité qui s'était envolée.

      Calme qui n'était là que pour cacher une agitation des plus profondes et des plus destructrices. Quiconque la verrait en cet instant, figée, les yeux posés sur la cabane hurlante, les cheveux humides lui barrant le visage, emmitoufflée dans cette cape trempée, penserait qu'elle était une apparition. Simple fantôme. Mais après tout.... perdue dans ses réflexions, c'est peut-être ce qu'elle était. Une apparition suffisament perdue pour ne pas se rendre compte qu'elle n'était plus seule.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-bien-et-mal.forumsactifs.net/index.htm
Severus Rogue
Homme tout à fait sain d'esprit...


Nombre de messages : 375
Age : 27
Age du Perso : 39 ans
Date d'inscription : 18/04/2007

La Pensine
Puissance:
0/0  (0/0)
Taux d'equive:
0/0  (0/0)
Ministère:

MessageSujet: Re: Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']   Sam 23 Fév - 16:52

    Serena. C’est beau. Être père aussi à ce qu’on dis. Alors ils devraient tous réviser leurs jugements car c’est une belle erreur que d’avoir un enfant. Une chose si fragile, impossible à protéger. Puis, combien de temps encore… avant qu’un Mangemort ne se décide a se venger ou même le Lord en personne ? Car oui, Severus en était persuader, il viendrait. Reprendre, tout. Et la vie du Déchu en premier. Mais une fois encore ce n’était que les délires d’un homme torturé. D’ailleurs, cela faisait des jours qu’il n’avait pas quitté Poudlard, ou plutôt les appartements de la Directrice. Rester avec elle, Severus ne pouvait se permettre de fuir et ceci à nouveau... Il s’était juré de resté avec elle, de surveiller Crevette. Oui mais, avec le temps… ce désir semblait s’être évanoui, surtout que lui, il était bel et bien incapable de s’occuper d’un enfant. Puis, même avec la meilleur volonté du monde, il n’aurait pu. L’incapacité n’était pas le seul argument… Un danger, il l’était pour elles deux. Pendant quelques jours, c’est pourquoi le Prince avait fui Poudlard. Pleine lune qui s’était annoncée quelques jours plus tôt. Et qui disait pleine lune, disait transformation. Haine qu’il éprouva envers le défunt Maraudeur. Et c’est pourquoi il était faible, là, aujourd’hui…

    Severus avait passé la moitié de l’après-midi a tenté de comprendre un livre. Étrange n’est-ce pas ? Le Prince incapable d’assimiler des sortilèges. État de faiblesse bien trop important. Son regard onyx s’était posé sur la fenêtre… faible lumière qui perçait dans la pièce. La pluie battait las carreaux depuis maintenant plusieurs heures et il aurait fallu être fou pour osé sortir par un temps pareil. Fou ? Ceci caractérisait tant le Maître des Potions qui avait revêtis une cape, toujours noire. Le mot couleur ayant été exclu de son vocabulaire depuis bien longtemps. Le Monde Moldu, non, il n’était pas intéressent, de même, Severus attirait toujours la curiosité du peu de gens aux alentours. Il avait transplané, loin de là. De ce monde qu’il avait violement haï par le passé, d’ailleurs, cette haine n’en était que plus renforcée a présent. Des ignorants, les Moldus n’étaient que des aveugles heureux et pour ceci il les détestait. Ne pas avoir connaissance de la guerre qui se préparait. Il venait de transplanter. Pré Au Lard. Pourquoi là bas alors que les Sorciers, surtout les gamins étaient présent en nombre ? Aucune idée. Il n’avait pas réfléchit. Fait encore déroutant. Rogue qui n’a pas de but précis par avance… Plus le même, il fallait comprendre ceci.


    La pluie battante, le froid du mois d’Octobre. Le Prince n’y avait pas fais attention. Il avançait, cherchant a évité les regards curieux. Car nombre de personnes désiraient sa mort. Un camps pour avoir tué le Vieux Fou et l’autre pour avoir trahi un Maître qui avait volé sa vie. Non, décidément il n’y avait pas de quoi se plaindre. Severus était encore en vie, n’est-ce pas ? Là était l’essentiel. Pas vraiment, car Merlin seul savait qu’il désirait ardemment mourir. Oui, les laisser tous se battre. Une guerre sans fin. Mais se livrer à Darkane… Douce vision que voila. Mais Kyarah , sa belle Kya ne le laisserait jamais accéder a ce rêve. Non, jamais. Alors il attendrait. Qui sait ? Qu’un Auror débarque et décide de le tuer. Il devait bien y en avoir, là, des gens qui voulaient se venger. Alors le Prince les accueillerait et ceci a bras ouverts. Mais pour le moment, l’ombre avançait lentement. Le froid se faisant alors ressentir de plus en plus. Puis, a quoi bon rester ici ? Repartir vers Poudlard, non pas encore. Car son regard s’était fixé sur une silhouette, non loin de lui. Apparition soudaine. Il cligna plusieurs fois des yeux avant de se rendre compte que ce n’était pas un fantôme mais une jeune femme. Seule. Severus avait déjà amorcé un pas vers le château et pourtant, c’est dans l’autre sens qu’il était parti. Vers elle.

    « Ryder ! »

    Comment l’avait-il reconnu ? Question si stupide. Elle avait été son élève pendant quatre années. Alors de là a ne pas la reconnaître. Impossible. Le Prince s’était avancé, et ceci sans avoir conscience que la demoiselle qui se trouvait là, en face de lui, n’aspirait qu’a la vengeance.

_________________

( HE'S LIKE FIRE, AND ICE, AND RAGE )
« UC »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Ryder
Serdaigle, 5eme année
Serdaigle, 5eme année
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 29
Age du Perso : 15 ans.
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']   Sam 23 Fév - 17:34


    "Ryder". Voix qu'elle aurait reconnut entre milles. Comment ne pas la reconnaître alors qu'elle avait fait trembler des générations entières d'élèves ? Comment ne pas la reconnaître alors que justement elle était en train de penser au propriétaire de celle-ci ? "Ryder". Il était presque amusant de voir comme cette voix pouvait être assimilée à un couperêt. Elle s'était forcée à ne pas lui répondre... dans un premier temps. "Ryder". Et lui, qu'était-il pour elle ? Professeur ? Plus maintenant. Monsieur ? Il ne méritait pas une telle marque de respect... et pourtant... Non. Oublier ce passé. Oublier qu'elle avait cru descerner en lui autre chose qu'un être froid et insensible. Oublier qu'elle avait pu voir du génie en lui autrefois. Tout cela était loin. Elle s'était lourdement trompée sur son compte. Cet homme ne méritait plus le moindre respect.

    - Rogue.

    Sensation bizarre. Prononcer ainsi ce nom.... Nausée presque que cela lui donna. Rogue. Incompréhension qui était à l'origine de cette haine soudaine. Elle lui en voulait de l'avoir laissé s'aveugler. Elle lui en voulait de lui avoir fait croire, malgré lui, que les autres avaient tort de le mépriser. Elle lui en voulait d'avoir déclenché la folie de son père. Où cela s'arrêretait-il ? Mary était convaincue que Patrick serait prêt à tout pour parvenir à ses fins. Même aux pires des actes. A la plus vile des allégeances si cela pouvait lui permettre de goûter à une vengeance qui lui paraitrait si douce mais qui sonnerait le glas de leur famille. Rogue. Mary avait toujours sut que quelque chose n'allait pas chez son père, mais juqu'à cette soirée du mois d'août, jamais elle n'aurait pu deviner quoi. Rogue. Cet homme la dégoutait à présent. Et pourtant son visage restait impassible. Haine, révolte, déception. Mélange détonnant.

    - Un traître qui se mouille... situation ironique n'est-il pas ?

    Traître. Oui. C'était ce qu'elle pensait. Traîtrise que de l'avoir laissé croire que cet homme avait pu changer. On ne changeait pas. Pas après de tels actes. De telles choses étaient impardonnables. Dans cette vie comme dans l'autre. De telles horreurs ne méritaient nulle rédemption. Elle le devinait, derrière elle. Trempé également par cette pluie. Ses cheveux sombres et gras barrant un visage à jamais insensible. Ses pupilles abyssales n'exprimant rien d'autre que de l'agacement ou de la colère. Haine. Non, à la reflexion, cela elle ne l'avait jamais vu chez le Maître des potions. Rogue. Elle le haïssait. Infâme vermine. Vipère sordide. Manipulée par son père. Assurément. Gamine qui ne se rendait pas compte de la cruauté de ses sentiments. Imbécile perdue le long de ce chemin boueux menant à une maison de triste réputation. Rogue. Qu'il fasse ce qu'il voulait. En cet instant elle le haïssait pour causer sa perte. Ne jamais couper les ailes à un ange. La première règle que l'on devrait apprendre.

_________________

She needs her wings to fly ! Give them back!
A lost DREAMER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-bien-et-mal.forumsactifs.net/index.htm
Severus Rogue
Homme tout à fait sain d'esprit...


Nombre de messages : 375
Age : 27
Age du Perso : 39 ans
Date d'inscription : 18/04/2007

La Pensine
Puissance:
0/0  (0/0)
Taux d'equive:
0/0  (0/0)
Ministère:

MessageSujet: Re: Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']   Dim 24 Fév - 2:04

[Si certaines choses ne sont pas cohérentes. mets ceci sur le compte de mon état actuel xD]



    Sourire méprisant qui s’était dessiné sur le visage pale du Maître des Potions. « Rogue » . Tiens, elle avait déjà perdu les notions de politesses ? Certes il n’était plus son professeur mais tout de même… cette gamine aurait pu usé d’un autre terme, comme Monsieur ou autre. Mais non, c’est son nom qu’elle avait employé. Rage soudaine qui s’était éveillée a l’encontre d’une personne qui n’avait jamais mérité son attention. Mais tous les moyens étaient bons pour déversé un peu de sa haine. Alors elle, oui, elle subirait. Il avait alors fait un pas en avant, puis un autre, vers cette gosse qui manifestement croyait pouvoir lui parler comme bon lui semblait. « Un traître qui se mouille... situation ironique n'est-il pas ? » Severus lui avait attrapé le bras avec violence, la forçant ainsi a se tourner vers lui, a l’affronter, lui le Traître, comme elle se plaisait a le nommé.

    « Ryder… Ryder… Moi aussi je suis ravi de vous revoir. Stupide gamine entêtée. »

    Paroles acides.
    L’ancien Professeur avait relâché son emprise sur la jeune personne. Car il était bien inutile de la maintenir. Puis, connaissant le caractère de cette demoiselle, elle ne tarderait pas a lui cracher au visage ses pensées qui étaient fortement emmêlées d’ailleurs. Car oui, il lisait et ceci si facilement dans l’esprit des gens. Puis, sa baguette avait lentement glissé dans sa main droite. Poche d’où il la tira. Severus ne l’avait pas pointé sur la Bleu et Argent. Après tout, il était bien inutile d’attirer l’attention, surtout que… si mademoiselle se mettait a crié ou autre, des abrutis accourraient. Quoique, tout deux étaient suffisamment éloignés pour que l’ancien Mangemort puisse la tuer et transplaner sans craindre une quelconque représailles. Mais rien. Son regard s’était juste fait plus dur, et mauvais aussi. Une lueur dansait alors dans les yeux onyx, une qui encore n’avait jamais été visible par cette personne. Folie.


    « C’est cette cabane miteuse qui vous intéressait tant ? Mais pourquoi ne pas y entrer ? Auriez-vous … peur ? »

    Severus ne lui avait pas laissé le temps de répondre. C’est par le bras qu’il avait empoigné la Serdaigle et ceci avec force. Car le Maître des Potions avait beau être faible suite aux transformations subissent il y avait quelques jours, ce n’était pas pour cela qu’il aurait été incapable de traîner une simple gosse et ceci qu’elle ose se débattre ou non. D’ailleurs, cette situation n’était qu’une répétition de vieux souvenirs. Car toujours… tout se passait ainsi. Mises a mort qu’il effectuait avec dégoût. Entraîner une personne loin pour l’abattre. Mais pas aujourd’hui, pas avec cette jeune personne. Non. Il voulait simplement lui apprendre le respect. Et c’est ainsi qu’il la mena dans la cabane hurlante, la jetant alors à l’intérieur pour bloquer la seule issue à l’aide d’un sortilège. Il s’était adossé contre la porte, les bras croisés sur son torse, sa cape bien trop mouillée a son goût. Si bien qu’il l’a détacha pour la posée à terre, ou plutôt jeter en réalité.

    « Le Traître… comme c’est original. Tous voient le Mangemort à présent. Car oui Ryder, vous avez passé quatre années dans la même salle qu’un serviteur du Lord… quatre années et vous êtes encore en vie… » La voix était devenue étonnement douce, de trop. « Une personne faible n’a pas sa place à Poudlard. D’ailleurs, il semble que cette école soit devenue le repère des Mangemorts. Pourquoi vous ont-il laissé vivante ? Vous… Gosse en pleine rébellion. »

    Un mouvement rapide. Il n’avait pas été espion pour rien. Severus avait attrapé le col de la cape de Mary, la soulevant presque. Il avait rapproché son visage du sien. Paroles qu’il lui murmura aux creux de l’oreille. Si froides et haineuses…

    « Votre père se porte bien j’espère ? Auror qui n’a jamais été capable de mener a bien une mission. Toujours je lui ai échappé… et je le retrouverai… Juste pour le tuer. Le voir agonisant est mon seul souhait. »

_________________

( HE'S LIKE FIRE, AND ICE, AND RAGE )
« UC »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Ryder
Serdaigle, 5eme année
Serdaigle, 5eme année
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 29
Age du Perso : 15 ans.
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']   Dim 24 Fév - 15:30

    Elle ne voulait pas le voir. Non pas qu'elle avait peur de croiser son regard, mais le simple fait de poser les yeux sur lui la dégoutait. Lui parler en lui tournant le dos... Elle ne pouvait pas le voir. Plus. Qu'il disparaisse. Si seulement elle pouvait effacer tous ses souvenirs. Si seulement tout pouvait être comme avant, comme quand elle voulait croire que les autres avaient tort de le mépriser, comme quand elle avait voulut croire qu'un homme pouvait changer. Mais un homme ne changeait jamais. Surtout pas quand celui-ci s'est transformé en monstre. Elle ne l'avait pas entendu arriver, se rapprocher, inéluctablement. Erreur que de s'être laissé porté par les idées de son père. Elle avait du lui faire face. Il ne lui avait pas laissé le choix. Respiration sacadée. Haine visible dans son regard. Dégoût que le fait de le sentir si proche lui inspirait. Sentir sa main sur son bras... envie de vomir qu'elle devait refouler. C'était avec ces mêmes mains qu'il avait... Elle dégluttit.

    "Ravi de vous revoir. Stupide gamine entêtée." Regard plus haineux encore si cela était possible. Il n'avait qu'à passer son chemin. Ravi. Elle était au moins aussi "ravie" que lui. Plus même. Il l'avait enfin relachée. Comment avait-elle pu se tromper sur lui. Tout tournait dans son esprit. La haine, l'admiration, le mépris, la curiosité, le dégoût, la fascination... Tout était si trouble... si noir, si opaque pour elle. Elle ne comprenait rien. Elle ne comprenait plus rien. Fatigue que cela lui imposait. Fatigue qui disparaissait sous la force de la haine qu'elle pouvait éprouver à cet instant précis. Rogue. Sale vipère. Vipère totalement folle. Oui car c'était bien de la folie qu'elle lisait dans son regard, chose qu'elle n'y avait jamais vu.

    - Vous êtes complètement fou Rogue. Un imbécile parviendrait à bout d'un fou.

    Mépris dans sa voix à présent. Folie. Phénomène qu'elle ne connaissait que trop bien. Tare qui touchait son propre père. Folie. C'était cela qu'elle avait lu dans son regard quand il lui avait conté les aventures de Rogue le mangemort. Haine et mépris qu'elle vouait aux deux hommes à présent. Rogue pour ses actes. Patrick pour s'être laissé sombrer dans sa folie. Elle avait voulut lui répondre qu'elle ne craignait pas d'avoir peur de simple planches de bois agencées. Elle n'avait jamais crut à ces histoires de maison hanté. Mais Rogue l'en avait empêché en la trainant derrière lui. Elle avait tenté de se débattre, d'échapper à sa poigne, mais comprenant que ça ne mènerait à rien, elle finit par le suivre docilement, sans pour autant s'empêcher de lui lancer une pique sur le trajet.

    - Vous avez donc si peur de moi que vous ne pouvez pas me lâcher ? Quel courage...

    Ils avaient finit par y arriver dans cette fichue baraque. Il l'avait projetée dans la pièce et elle se rattrapa à un meuble pour lui faire face. Haineuse, orgueilleuse, fière et... plus entêtée que jamais. Oui car Mary était particulièrement têtue. Et elle faisait partie de ces gens dont une fois la bonne opinion perdue, celle-ci l'était à jamais. La moindre trahison pour elle était synonyme de mépris perpétuel. Elle le jaugeait du regard, là, vipère imbue de soi-même. Sa cape avait finit à terre, tas de tissus trempés non agréable pour la ...douce peau de Rogue. Rictus qu'elle afficha à cette pensée. Piètre individu. Méprisable. Haïssable. Ne méritant pas le moindre respect. Jugement sans appel à son encontre.
    Mangemort. Il ne lui apprenait rien. Elle le savait. De longue date son père avait laissé... transpirer cette information. Soupir méprisant quand il évoqua le fait qu'il aurait pu la tuer. Trop simple. Beaucoup trop simple. Il perdait de son panache dans la terreur.

    - Faible ? Vous parlez de vous j'imagine ? Seuls les faibles tombent dans une telle facilité... prendre la Marque est bien plus simple que de lutter Rogue. Et si je vis encore... c'est que vous n'êtes que des incapables vous et vos... stupides compagnons.

    Insulter ainsi un mangemort reconnu comme un des plus grands sorciers de sa génération. Peur qu'elle devrait éprouver, mais il n'en était rien. Seulement haine et mépris. Folie probablement... Ainsi elle serait aussi folle que ceux qu'elle haïssait. Ironie du sort. Mais sa haine l'aveuglait et elle ne voyait même pas les risques que cela pouvait lui faire prendre, non. Juste de la haine pour un homme qu'elle voyait comme faible en cet instant. Oui. Car ses paroles étaient pensées, et censées pour son esprit quelque peu tourmenté. De tous temps lutter avait été plus dur que de céder. Et elle... elle se débattait, comme toujours... même si c'était avec son esprit. Et la terreur des cachots. Individu de sexe masculin drapé de noir qui venait de nouveau de rompre dangereusement la distance entre eux. Trop près. Elle pouvait difficilement respirer.

    Son père. Il fallait qu'il lui parle de Patrick. Ce sot qui avait réussit dans sa folie à détruire l'équilibre de sa fille. "Le voir agonisant est mon seul souhait". Fureur. Perte.

    - Si seulement vous pouviez vous détruire ensembles le monde ne s'en porterait que mieux.

    Folie. Pure folie. Ainsi elle souhaitait la mort de ces deux hommes. Destruction qui ramènerait la paix dans son esprit ? Rien n'était moins sur. Et cette proximité... intolérable. Coup de genou particulièrement bien placé qu'elle lui envoya le faisant ainsi lacher sa prise. Avant de le pousser violemment, le faisant tomber au sol. Elle n'avait eut qu'à porter la main à sa manche pour attraper sa propre baguette et menacer de celle-ci Rogue.

    - Dommage que tuer ne fasse pas partie de mes ambitions.... Vous voir agonisant est mon seul souhait.

    Sourire diabolique qu'elle affichait. Reprendre ses paroles. Jeu dangereux dans lequel elle s'était embarquée. Merlin seul savait où cela pourrait les mener.

_________________

She needs her wings to fly ! Give them back!
A lost DREAMER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-bien-et-mal.forumsactifs.net/index.htm
Severus Rogue
Homme tout à fait sain d'esprit...


Nombre de messages : 375
Age : 27
Age du Perso : 39 ans
Date d'inscription : 18/04/2007

La Pensine
Puissance:
0/0  (0/0)
Taux d'equive:
0/0  (0/0)
Ministère:

MessageSujet: Re: Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']   Dim 24 Fév - 16:30

    Mary - « Faible ? Vous parlez de vous j'imagine ? Seuls les faibles tombent dans une telle facilité... prendre la Marque est bien plus simple que de lutter Rogue. »

    Encore une… une personne qui pensait que tous les Mangemorts avaient pris la marque par faiblesse, par soucis de facilité. Certes, une partie était valable pour Severus mais pas tout. La marque, ce tatouage noir qui ornait son bras n’était pas là pour cause de crainte. Admiration, vengeance, haine. C’est par déception et dégoût qu’il s’était fais marqué, tel du bétail, vulgaire animal. Pantin de Jedusor qui aujourd’hui voulait la mort de l’Espion. Mais a défaut d’avoir été marqué, il avait retourné sa veste. Oui, le Prince avait su joué avec les deux camps et ceci pendant de longues années mais aujourd’hui et pour une folie il avait tout perdu. Autant la mince confiance de l’Ordre que celle trop grande de son ancien Maître. Et si elle continuait, ainsi, sur ce terrain, il ne maîtriserait pas sa colère, non, aujourd’hui plus rien ne servait de rester cet homme impassible devant tout et n’importe quoi. Cette gosse se croyait intelligente, assez pour osé le traiter de tous les noms possibles. D’ailleurs, son esprit en disait long sur ce qu’elle pensait. Haineuse, mais ce sentiment n’était que trop simple. Lui, il la méprisait et ceci a un point tel que le dégoût avait remplacé tout autre sentiment. Une Serdaigle qui se perdait dans ses réflexions douteuses. Oui il était un Mangemort, oui il avait tué le Vieux Fou mais cela méritait-il autant de… haine ? Non, il y avait autre chose. Sa baguette s’était rapidement et violement plantée sur l’épaule de la demoiselle, si bien que la distance qu’il y avait pu y avoir entre eux deux n’était à présent que trop minime. Un sort, une simple incantation et cette gosse tombait, a terre. Animal dont les ailes seraient brisées.

    « Ryder… la faiblesse et la folie c’est vous. Quinze ans a peine et on ose pensé être capable d’affronter un Mangemort. Mais allez-y. Battez-vous… Faites moi donc regrettez mes actes. Gosse. »

    Le Mangemort s’était reculé, écartant alors les bras, incitant la demoiselle a le tuer, ou alors à au moins sortir sa baguette dans l’espoir d’un duel. Provocation. Merlin, qu’il aimait joué a ceci. Quinze ans et elle pensait être en mesure de faire quoique ce soit contre lui. Rictus qui s’était affiché sur un visage bien trop pale. Cadavérique. Fantôme dans un lieu hanté, tiens, coïncidence. Mais excellent duelliste qu’il était, Severus n,’avait laissé aucune chance, pas même le temps a la Serdaigle. Un sortilège avait fusé. Prononcé. Il avait touché l’épaule de Ryder, transpercant alors la chair. Attaquer une gamine. Il était bel et bien fou. Qu’importe, qui pourrait l’en empêcher ? Tuer une enfant, cela faisait longtemps d’ailleurs… un moment que le Prince n’avait pas cédé a ses viles pulsions meurtrières. Puis, il était venu vers elle, encore… Se rapprocher. Mais en stupide gamine qu’elle était, Mary avait frappé le seul endroit qui pouvait facilement le mettre à terre. Douleur aigue qu’il avait ressenti… douleur qui l’avait forcé a relâché toute emprise. Et elle, Ryder en avait profité. État de faiblesse soudain. Merlin, douce souffrance. Elle l’avait fait chuté a terre. Animal blessé. Son regard s’était alors posé sur la baguette dirigée vers lui. Lueur d’amusement qui dansa dans les yeux onyx. Une enfant ne peut pas tué. Vraiment ? Alors il ne se rappelait pas de son premier meurtre a seulement seize ans. Mais son passé n’était pas comparable, ses actes non plus. Alors, il pensait et espérait que Mary ne commettrait pas l’irréparable. Quoique, mourir, n’était-ce pas une belle perspective ? Le monde ne s’en porterait que mieux. Oui, mais de la main d’un enfant. Chose honteuse.

    Mary - « Dommage que tuer ne fasse pas partie de mes ambitions.... Vous voir agonisant est mon seul souhait. »

    Reprise de ses propres paroles. Ainsi, la haine de cette personne semblait être a son apogée.
    Mais par Salazar qu’elle s’exécute.
    Le tue.

    « Incapable! »
    Mot qu’il venait de sifflé sur un ton de défi.
    Mary. Il riait. Cette situation n’était que trop impensable pour un Mangemort comme lui. L’un des plus craint par le passé. Il se faisait menacé par une gosse qui n’était certainement pas capable de se servir de son bout de bois fétiche. La main du Prince s’était refermée sur la baguette de la demoiselle, avec fermeté. Il l’avait ainsi forcé a se baisser vers lui, mais ainsi, il avait rapproché la baguette de son cœur. Une formule et elle pourrait clamer au monde qu’elle avait débarrasser la terre de Severus Rogue, l’homme exécrable. Dommage pour elle, vraiment. Severus avait attrapé le poignet de Ryder avec force, la faisant ainsi chuter a terre. Baguette qu’il prit entre ses doigts… qu’il brisa en deux. Sourire de satisfaction qui naquit alors sur ses lèvres. Gestes nonchalants qu’il fit en direction des poignets de la demoiselle. Liens qui apparurent pour la maintenir au sol. Il venait de jeter les restant de baguette au loin. Sans défenses , Mary était perdue.

    « Pauvre oiseau dont les ailes vont se brisées. »

    Nouveau geste en direction de Mary. Il l’avait acculé contre le mur de la cabane. Il jouait avec elle, poupée entre des mains qui étaient capables du pire. Le Maître des Potions s’état lentement dirigé vers elle. Le temps, il en avait a perdre. Sa baguette dans sa main, il la posa sur le cou de Ryder, blessure sur l’épaule qu’il admira pendant un court instant. Son autre main était alors venue se posé de l’autre coté de la tête de Mary, avec force.

    « Vous êtes encore bien calme Ryder. Une Gamine qui serait capable de contenance. Étonnant, vraiment… » Moqueur, il allait lui faire regretter son impassibilité.

    L’emprise s’était subitement relâchée. Severus s’était reculé, laissant alors la Gosse glissée contre le mur sur lequel elle avait été bloquée. La tuer si facilement ne serait pas amusant. Puis, commettre un meurtre… Il s’était juré de ne plus avoir recours a l’Avada, alors… que faire ? Attendre qu’elle rende son dernier souffle. Pensée intéressante. Mais pour le moment, lui s’était simplement adossé -à nouveau- contre le mur, son regard onyx posé sur la gamine.

    « Plus aucune Magie Ryder. Qu’allez-vous faire a présent ? Encore usé de moyens Moldus pour vous défendre ? » Insistance sur le mot Moldu, mépris qui transperça et ceci plus que jamais.


_________________

( HE'S LIKE FIRE, AND ICE, AND RAGE )
« UC »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Ryder
Serdaigle, 5eme année
Serdaigle, 5eme année
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 29
Age du Perso : 15 ans.
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']   Dim 24 Fév - 17:25

    Elle s'était forcée à ne pas laisser échapper le moindre cri ou même simple gémissement de douleur face à l'attaque de Rogue. Ainsi c'était ça. Il l'avait amené à l'écart avec un seul et simple objectif. Jouer. A la manière des sots de son espèce. Son regard trahissait la douleur qu'elle ressentait. Simple sort qui lui prouvait que toutes les allégations de son père étaient vraies. Simple sort qui vint lui prouver la noirceur de l'âme de Rogue. Elle le haïssait encore plus de la forcer à voir la vérité en face. Elle s'était plus que lourdement trompée toutes ces années. Imbécile. Insulte qui s'adressait à elle-même cette fois-ci. Ne pas avoir vu clair dans son jeu... elle s'en voulait.

    - Votre orgueil vous perdra Rogue.

    Elle la haïssait d'être aussi méprisant. Méprisable plutôt. Pour un peu elle aurait pu ressentir de la pitié pour lui. Provoquer une gamine. Quelle bassesse. Le sort l'avait touchée. Poor thing. Première pensée qui lui traversa l'esprit à ce moment-là. Raté. Elle avait finit par avoir pitié de lui. Imbécile. Elle l'avait jeté à terre. Ses préjugés sur l'incapacité de Mary à se battre étaient tout bonnement puérils. Il allait regretter ses paroles, l'imbécile.

    "Incapable". Elle ne s'était pas attendue à cela. Incapable. Mot qui résonnait dans son esprit. Et ce rire.... Révolte face à cela. Il avait volontairement rapproché la baguette de son propre coeur. Il savait qu'elle ne le tuerait pas. Non. Au fond d'elle, tout au fond d'elle, un doute persistait. Et c'était probablement cela qui la détruisait à ce moment précis. Ce doute.

    - Ne me provoquez pas plus... Les fous sont capables de tout si on les y pousse...

    Folle. A cet instant précis elle se sentait capable de prononcer ces mots maudits. Elle se sentait capable d'ôter la vie à cet homme, ce monstre, qui lui faisait face. Capacité qui lui faisait peur tout en la fascinant. Tuer. Oui elle pourrait le tuer, lui. Rogue. Le mangemort. Elle pourrait débarasser le monde d'un meurtrier. Il l'incitait à le tuer. C'est cela qui la perturbait. Cette incitation. Si douce... Souvenirs qui remontaient, flashs de son passé, bribes de souvenirs. Trop tard. Le doute était venu la terrasser. Il l'avait fait tomber à terre, elle s'était fait emporter par son poids. Elle esquissa un geste vers sa baguette mais un bruit sec lui fit fermer doulouresement les yeux. Non. Pas ça. Cauchemard. Quand elle les rouvrit ce fut pour voir celui qu'elle avait autrefois admiré et défendu sourire... à son encontre. Elle n'avait pas pu réagir. Rien. Elle le haïssait. Elle le haïssait de la laisser ainsi se perdre elle-même. Voilà qu'elle était attachée au sol à présent. Elle essaya bien vainement de se défaire de ses liens mais là encore, elle ne pouvait rien faire.

    - Sale vipère... ma baguette serait-elle donc une arme pour vous finalement ?

    Lambeaux d'une colère qui menaçait à tout moment de la laisser s'effondrer sur elle-même. Cette fois-ci elle n'avait pu retenir un gémissement de douleur quand il la jeta littéralement contre le mur. Elle pouvait sentir le bois de sa baguette contre sa jugulaire. Il jouait avec elle. Sensation intolérable. Il jouait. Tout simplement. Et le pantin... c'était elle.

    - Finissez votre travail maintenant. Tuer une gamine... quelle gloire.

    Elle était totalement à sa merci. Que faire ? Que faire pour mettre fin à tout cela ? Jouer. Voilà ce qu'il faisait. Voilà ce qu'elle ne tolérait pas. Travail de sape qui marchait... un peu trop bien à son goût. Elle avait décidé de ne rien faire. Le laissant s'amuser à sa guise jusqu'à ce qu'il ne se lasse de sa compagnie. Nouveau soupir de mépris face à sa phrase. Elle était tombée à terre, retrouvant sa respiration, se massant doucement le cou. Comment un tel homme avait-il pu être professeur à Poudlard ? C'était impensable et pourtant... c'était la vérité. Et lui était là, en spectateur, trouvant tout son plaisir dans la douleur de la jeune Serdaigle. Ce n'était pas possible. Ca ne pouvait pas... être Rogue. La vérité était sous ses yeux et pourtant elle la réfutait toujours. Elle ne parvenait pas à y croire. Doute. Fichu doute.

    Moldus. Elle s'était relevée. Montrer qu'il ne l'avait pas encore brisée, pas totalement du moins. Elle s'était lentement retournée vers lui. Sourire moqueur sur le visage.

    - Ils sont les plus efficaces pourtant. L'expérience n'a pas été suffisament concluante ? Vous voulez que je recommence peut-être ?

    Elle s'était rapprochée de lui en disant cela. C'était tentant. Si tentant à présent de vouloir le faire souffrir. Ici. Là où personne ne verrait jamais rien. Et pourtant... fichue conscience.

    - Contrairement à vous je suis capable de vivre sans "stupides bouts de bois à agiter".

    Référence à son discours de début d'année. Ce stupide discours pour premières années dans lequel il essayait de terroriser tous ces gamins qui avaient plus ou moins hate d'apprendre. La majorité d'entre eux ressortaient terrorisés du cours, mais Mary en était ressortie fascinée. La fureur était en train de retomber, doucement, furtivement, discrètement. Doutes qui revenaient l'assaillir avec toujours plus de violence. Combat intérieur qui lui était bien plus douloureux que cette bataille avec le mangemort.

    - Vous pouvez jouer avec moi Rogue, mais n'espérez pas que vos jeux me briseront.

    Son regard s'était planté dans le sien. Première fois depuis leur "rencontre" qu'elle accrochait celui-ci aussi directement. Rogue. Mangemort. Meurtrier. Violeur. Professeur. Compétent. Difficile équation. Equation qu'elle ne parvenait pas à résoudre. Elle ne comprenait pas. Elle lui avait brusquement tourné le dos, se dirigeant, difficilement, son épaule la lançant particulièrement, vers un fauteuil qui se trouvait là. Elle pouvait voir Rogue malgré sa position. Elle ne comprenait plus rien. Pourquoi avait-il fait ça ? Pourquoi était-il comme ça ? Pourquoi une telle folie ? Pourquoi autrefois elle avait pu le voir autrement ? Pourquoi. Pourquoi. POURQUOI ?

    - Pourquoi avoir attendu tout ce temps pour tuer Dumbledore ? Vous l'aviez toutes ces années avec vous....

    Lassitude dans ses paroles. Epuisée par cette torture mentale qu'elle s'infligeait depuis de nombreuses semaines à présent. Si seulement son père aurait pu mourir sans ne rien révéler...

_________________

She needs her wings to fly ! Give them back!
A lost DREAMER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-bien-et-mal.forumsactifs.net/index.htm
Severus Rogue
Homme tout à fait sain d'esprit...


Nombre de messages : 375
Age : 27
Age du Perso : 39 ans
Date d'inscription : 18/04/2007

La Pensine
Puissance:
0/0  (0/0)
Taux d'equive:
0/0  (0/0)
Ministère:

MessageSujet: Re: Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']   Dim 24 Fév - 22:27



    « Votre jouet Mary ! Nullement une arme. Car je doute que vous sachiez vous en servir, mis a part les vulgaires sortilèges apprit à Poudlard… Puis, une gamine ne lance pas d‘Impardonnables. Vous ne voudriez pas finir à Azkaban… si jeune, cela serait dommage.»

    Fausse pitié. Comme si Severus allait se soucier de la vie de cette demoiselle. Qu’elle pourrisse entre quatre murs de la prison d’Azkaban, il n’en aurait que faire. Quoique, non, il serait ravi de cette vision. Une gosse à Azkaban, aux mains des Détraqueurs. Sombre rêve qui fut brisé à cause des nouvelles paroles de l’enfant. Contre le mur, enchevêtrée, elle osait encore le défier. Incompréhension.

    « Vous ou une autre. Quelle importance ? Le meurtre d’enfant n’est plus rien. Je n’en tire plus aucune satisfaction. Puis, je ne voudrais m’attirer les foudres de la Directrice de Poudlard. »

    Enfant. Ce mot avait été particulièrement difficile a prononcé et ceci simplement parce qu’à présent il était… père. Oh, douce folie. Quand au reste de ses paroles, elles avaient été prononcées sur un ton des plus… moqueurs. La Directrice de Poudlard, sa Kyarah, Severus avait pleins pouvoirs sur la vie des gosses. Les tuer, à sa guise. Non, ce n’était plus ce qu’il aimait. Pourtant, ceci était attirant, pour le Fou.

    « Sans façon. »

    Aucune crainte en la voyant se rapprocher. Mais qu’elle ose refaire ce même geste que précédemment. Ce sont les ailes du volatile qu’il briserait et ceci avec joie. Mais comme toujours, lorsque les gosses sont face a la réalité, ils ne sont rien et Mary s’était contentée de paroles. Rattrapé par un ridicule désir de ne pas tomber dans la folie, de tomber aussi bas que lui… certainement.

    « Moi aussi Ryder… Mais voyez, les stupides bouts de bois se révèlent parfois utiles. Surtout quand on se retrouve dans une position aussi inconfortable que la votre. »

    A moitié Moldu, Severus pouvait aisément se passé de baguette pour vivre. Pas comme tous ces Sorciers qui ne se croyaient invincibles et ceci simplement parce qu’ils possédaient une baguette mais une fois sans… la situation avait de quoi devenir embarrassante pour ses personnes devenues faibles une fois le bout de bois brisé. Aussi, il avait été étonné de voir que Mary ne semblait pas terrorisée a la vue des restants de sa baguette. Fait étrange car d’ordinaire les gosses pleurent quand on leur brise leurs jouets mais là… aurait-elle compris ? Peut-être… alors ceci était intéressent mais tout aussi rageant. Une gosse qui n’était plus impressionnable. Il avait haussa un sourcil. Un volatile possédant la fougue des Lions… * La réincarnation de Potter. *

    Mary - « Vous pouvez jouer avec moi Rogue, mais n'espérez pas que vos jeux me briseront. »
    « Mes jeux vous tuerons Ryder. Rien de plus. »

    Puis, le regard de la demoiselle s’était planté dans le sien. Le temps de toutes les permissions. Elle osait encore le défier. Lui, alors que personne - ou peu- avaient eu cette folie. Le regarder dans les yeux, peu arrivaient a soutenir son regard mais elle, une simple gosse animée par la haine le pouvait. La main blafarde de l’homme en noir s’était refermée sur épaule meurtrie de la Folle, l’approchant légèrement de lui. Si elle voulait l’observer et bien qu’elle se rapproche, a quoi bon rester si loin ? De peur qu’il n’use de son bout de bois comme elle l’avait si bien nommé ? Sourire méprisant. Puis, son emprise s’était lentement relâchée. Il avait alors observé la jeune fille. Elle s’asseyait, elle avait cette audace de l’ignorer. Par Salazar, c’est une Vipère qu’il avait en face de lui. Le Bout de Tissus avait du faire erreur sur la maison de Mary, il ne pouvait en être autrement. Autant d’assurance…

    Il en était presque a admiré cette personne. Juste pour sa folie. Point commun ? Oh non, certainement pas. Celle de Severus n’était pas comparable. Lui, il voulait mourir. Et sa folie, elle s’était déclenchée suite a la perte d’un morceau de son âme. Ainsi, Mary ne pouvait être folle pour cette même raison, mais laquelle d’ailleurs ? Il ne parvenait a comprendre. Se venger pour le meurtre du Vieux Fou n’était pas une raison suffisante, du moins aux yeux du Maître des Potions. Alors, quoi ? Qu’est-ce qui poussait cette personne dans la gueule du loup ? Pourtant, la question -si anodine a présent- venait de lui être posée. « Pourquoi avoir attendu tout ce temps pour tuer Dumbledore ? » Toujours adossé contre le mur, le Prince s’était simplement contenté de laissé un sourire s’afficher sur ses lèvres. Mince sourire des plus amers.

    « La mort du Directeur vous préoccupe plus que la vie du Survivant ? Étonnant. Posez vous donc cette question Ryder… Pourquoi Potter est-il toujours en vie malgré la mort du Vieux Fou. » Voix trop douce. Question stupide qu’elle avait posé, question que beaucoup devaient se posés. Aucune réponse précise. A quoi bon ?

    Une question qui en entraînerait une autre. Et ils pensaient que Severus l’avait tué, comme ça avec un simple Avada. Naïfs ! Qui aurait pu être capable de ceci ? Le Vieux Directeur se serait battu si il n’avait pas eu une idée, un plan de prévu. Mais voila, les apparences, encore et toujours. Et le Prince se devait de garder un semblant de couverture. Croire que la mort d’Albus n’était que de sa responsabilité. Que tous croient ceci, pour le moment. Ainsi, Potter accomplirait ce pourquoi il avait été sauvé. Triste fin qui attendait le gosse mais ceci, encore une fois personne n’était au courant a part le Déchu et le tableau.


    « Une pulsion soudaine… Une envie de tuer le Directeur pour avoir mon quart d’heure de gloire. Pour devenir bras droit du Lord. »

    Réponse emplie de haine mais tout aussi ironique. Si seulement il avait tué le Vieux Citronné pour ceci, si seulement… mais l’histoire, les raisons étaient beaucoup plus complexes.

    « Bornée, stupide et qui plus est curieuses. Que de qualités Ryder… » Il s’était approché d’elle, posant ses mains sur les accoudoirs du fauteuil sur lequel la jeune fille s’était assise. « Pourquoi ? Qu’est-ce qui pousse un volatile a hair ? »

_________________

( HE'S LIKE FIRE, AND ICE, AND RAGE )
« UC »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Ryder
Serdaigle, 5eme année
Serdaigle, 5eme année
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 29
Age du Perso : 15 ans.
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']   Dim 24 Fév - 23:31

    - Vous seriez étonné...

    Se servir de sa baguette. Mary savait le faire. Un peu trop bien pour son âge d'ailleurs. Conséquence de devoir assumer des devoirs qui jamais n'auraient du être les siens chez elle. Conséquence de cette envie. Elle s'était même inscrite au cours de Magie Noire... Pourquoi ? allez savoir. Une âme si prompte à se retourner pour trouver la clé de ses pensées. Simplement pour des réponses... Curiosité poussée à l'extrême. Fascination que cela exerçait sur elle. Livres auxquels elle tentait d'avoir accès. Livres interdits. Lueur folle qui s'alluma à cette simple pensée.

    - Oh... je doute de finir là-bas si je débarrasse le monde de vous. Ils risquent même de m'offrir un Ordre de Merlin pour ça.

    Rictus qu'elle affichait. De ça, elle en doutait. Mais assurément Rogue était haït dans ce monde et par presque tout le monde. Trop d'erreurs pour être pardonné. A jamais. Rictus qui s'élargit quand il évoqua la Directrice. Ah oui... elle l'avait oubliée. Rogue soumis à la Directrice de l'école. Pensée des plus... amusantes.

    - Vous risqueriez d'y laisser des écailles. Pff... Severus Rogue ayant peur d'une femme. Cela est-il possible ?

    C'était presque... de la taquinerie à ce point là. Malsain. Moquerie. Ne pas retenter son expérience. Et pourtant... c'était si tentant. Un simple geste et elle aurait pu lui arranger le portrait. Ce nez par exemple... bien trop proéminent. Il aurait mérité un rabotage en règle. Sa main l'avait démangé mais pourtant. Rien. Son épaule était là pour lui rappeler que la violence n'arrangerait rien. Plus rien du moins. Mieux valait essayer de se calmer un minimum. Et puis ce doute... Rogue. Elle ne parvenait pas à oublier ses sensations d'autrefois. La confiance qu'elle avait eut en lui.
    Incrédulité. Rogue vivre sans Magie ? Elle en doutait. Après tout il était bien connu qu'il était un sang pûr.

    - Détrompez-vous. Ma position est des plus comfortable.

    Si l'on oubliait son épaule qui saignait de façon des plus désagréable. Après tout, être là, debout, blessée, sans sa baguette, face à l'un des mangemorts le plus redouté et le plus cruel connu dans le monde. Il y avait pire... n'est-ce-pas ? Et puis... non il y avait trop de choses qu'elle ne comprenait pas pour avoir peur de lui. Et s'il aurait vraiment voulut sa mort elle ne serait assurément déjà plus de ce monde. Il n'y avait rien à craindre. Folie que de se croire invincible. Qu'importe.

    - J'en doute. Ce n'est pas avec de vulgaires entailles que vous parviendrez à bout de moi. A croire que je suis plus tenace que la mauvaise herbe...

    Epaule qui avait hurlée de douleur sous la main de celui qui avait été l'objet de son admiration. Avant. Plus proche encore. Jeu de provocation dans lequel elle était rentrée. Trop tard pour en sortir à présent. Alors oui, elle avait accroché son regard. Regard qui n'exprimait que du mépris à présent. Reflet du sien. Tension palpable dans la cabane. Quiconque serait entré aurait été pétrifié par le silence qui était tombé entre eux, chacun défiant l'autre de détourner le regard. Mary recherchait des réponses dans ces prunelles sombres. Mais aucune ne s'y trouvait. Elle s'était donc détournée dès l'instant où elle avait sentit son emprise se relacher. Rogue. Qui était-il vraiment ? Ce monstre ou celui en lequel elle avait voulut croire ? Tout à présent la pressait à croire qu'il n'était rien d'autre qu'un monstre. Un fou de plus. Mais pourtant quelque chose de ne plaisait pas dans cette conclusion. Un élément la dérangeait. Elle n'aurait su dire quoi. Instinct féminin peut-être.

    Et elle avait posé une question. Non pas la pire des questions, celle qui lui taraudait vraiment l'esprit, non. Envie d'en savoir plus. Tenter de retrouver la lumière dans le brouillard épais qui l'entourait à présent. La vie de Potter ? Mary se moquait de ce gamin. Gryffondor. Imbécile qui ne cessait de se pavaner à chaque fin d'année dans Poudlard. Il n'y avait rien d'héroïque dans ses actes. Rien qui ne méritait l'admiration ou la fascination d'après elle. Il n'était qu'un adolescent comme les autres. Sans plus d'intérêt. Mais la façon dont il avait retourné la question était également intéressante. En effet.. pourquoi Potter était-il resté vivant ?

    - Je ne vous crois pas.

    Affirmation qui ne requérait aucune contradiction. Pulsion soudaine. Acte stupide. Dumbledore était un sorcier bien trop puissant pour s'être laissé avoir ainsi. Surtout connaissant le passé de Rogue. Et s'il avait tué Dumbledore sur un coup de tête pourquoi ne pas avoir fait de même avec Potter ? Apparement il était avec le Directeur quand c'était arrivé. Non tout cela était illogique. Cette réponse ne pouvait être tenue pour vraie. Rogue était peut-être fou mais il était intelligent. Tout comme l'était Dumbledore. Ce dernier n'aurait pas pu rendre l'âme dans un... accident.

    - Vous auriez tuer Potter également si c'était la gloire que vous vouliez. Je ne peux pas vous croire aussi stupide pour avoir manqué l'occasion.

    Equation insolvable. Elle était certaine, il lui manquait un élément clé pour comprendre. Tout cela ne collait pas. Âme damnée à jamais certes, mais l'intelligence était restée. Voilà d'où venaient tous ses doutes. Cette fichue admiration passée pour quelqu'un qu'elle avait toujours trouvé brillant dans son art. Elle ne parvenait à croire que cela il l'avait perdu. Et un être intelligent ne se conduirait pas comme il venait de le décrire.

    - Que de compliments...

    Rictus qui s'étira de nouveau sur ses lèvres. "Bornée, stupide et qui plus est curieuse". A la réflexion.... c'était tout elle. Quoique elle réfuterait le stupide. Mais enfin... il y en avait au moins un qui savait lire dans le jeu de l'autre. Quoique... pourquoi lui poser une telle question ? Il lui faisait de nouveau face. Elle, coincée entre le fauteuil et lui, prisonnière dans l'espace de ses bras. Se défiler n'était pas possible. Mais pourquoi se défiler ? Il n'y avait rien qui ne lui soit étranger. Après tout. C'était Son passé à lui qu'on lui avait conté.

    - Le récit en détail des actes d'un monstre envers qui autrefois ce volatile avait pu faire confiance. Le récit d'un homme devenu fou face à tant de cruauté. Vous voulez savoir ce qui pousse une gamine à haïr ? Otez lui ses illusions et ses rêves, et laissez la se perdre.

    Paroles débitées d'un trait. Sans ciller. Le coeur battant contre sa poitrine, la respiration rapide. "Laissez la se perdre." C'était bien ce qui était en train d'arriver. Sa confiance en elle avait été brisée, son idée de famille avait disparue face à la réaction de son père, son jugement totalement faussé. Perte. Errance. Voilà ce qui caractérisait Mary depuis la rentrée. Elle tombait. De plus en plus bas. Dans un gouffre apparement sans fond. Rogue ne la briserait pas. Mais ses pensées et autres divagations si. Situation des plus dérangeante que cette proximité avec celui qui était à l'origine de tous ses tourments. Lui donner de telles armes en avouant cela. Peut-être était-elle tombée plus bas qu'elle ne le pensait. Peut-être que ses ailes avaient déjà étaient brisées. No one's gonna hurt you. No one's gonna dare. Et si. Ils avaient osé. Ôter les rêves d'un enfant. Et laisser celui-ci sombrer...

_________________

She needs her wings to fly ! Give them back!
A lost DREAMER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-bien-et-mal.forumsactifs.net/index.htm
Severus Rogue
Homme tout à fait sain d'esprit...


Nombre de messages : 375
Age : 27
Age du Perso : 39 ans
Date d'inscription : 18/04/2007

La Pensine
Puissance:
0/0  (0/0)
Taux d'equive:
0/0  (0/0)
Ministère:

MessageSujet: Re: Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']   Mar 26 Fév - 0:33



    « Votre petite personne deviendra même plus importante que Potter. »

    Sarcasme. Si la demoiselle voulait joué sur ce terrain là, alors tout deux n’étaient pas prêt d’avoir fini. Et ceci surtout en connaissant le caractère de l’ancien Professeur, toujours prompt a défier les gens, quoique, en ce moment, c’était une gosse de quinze ans qui s’amusait avec lui. Le provoquer. Par Salazar, il lui ferrait ravaler ses paroles. Stupide volatile! Mais pour le moment, cette situation n’en était qu’amusante pour lui et ceci pour le moment… car une fois lassé, le corps de la jeune fille reposerai au fond de la cabane, sans vie. Tuer une personne de plus, cela avait-il de l’importance ? Non, de même que la vie de cette jeune personne,. Qui s’en soucierait ? Le peu d’amis qu’elle a, son cher père et après ? L’Auror porterait un peu plus de haine, ce que Severus souhaitait. Auror instable. Sourire méprisant qui s’était affiché sur le visage du Maître des Potions face a une pensée intéressante. Rendre le père de Mary fou de rage. Oh, douce vision. Mais pour le moment c’est la fille de cet homme qui se trouvait devant lui, jeune personne a qui il aurait pu causé nombre d’ennuis, mais non… ce n’était pas le Mangemort qui se trouvait avec elle, dans cette cabane. Juste Severus, ou le Fou, qu’importe l’appellation mais le Fou ne recherchait pas le meurtre et encore moins le viol. Dégoûté de ceci, d’une vie passée.

    Mary « Severus Rogue ayant peur d'une femme. Cela est-il possible ? »

    Comme c’était… amusant. Cette gosse se pensait donc au dessus de lui. Elle croyait que le peu de sarcasme dont elle était capable pouvait l’atteindre mais si elle savait… si seulement elle avait conscience de l’homme qui se trouvait face a elle. Quelqu’un de déséquilibré et ceci autant mentalement que physiquement. Mais la gosse, elle ne pensait qu’a déverser sa haine, alors qu’elle face et vite, il n’avait pas que cela a faire… écouter les jérémiades d’une enfant. Sa propre fille suffisait amplement.

    « Peur de Mademoiselle Black, très certainement… » Ironie dans sa vois. « Avoir peur d’une femme qui est mienne… aucunement. Mais qui sais, peut-etre tient-elle a la vie de ses élèves. Chose dont je doute. Une directrice sous les ordres du Seigneur des Ténèbres ne peut posséder de conscience. Vous êtes d’accord là-dessus ? Elle aussi est un monstre, si l’on suit votre logique Mademoiselle le Piaf Idéaliste. »

    Kyarah. Ainsi il venait de révéler sa relation avec cette femme… femme qui avait eu un enfant de lui et ceci il y avait peu de jours. Mais qu’importe, tout le château aurait fini par l’apprendre. Et puis, un enfant ne se cache pas éternellement surtout si celui-ci est de la Directrice elle-même Serena. Prénom presque murmuré. Il se perdait dans ses réflexions. Le regard s’était posé sur la jeune fille, regard vide, comme toujours il n’exprimait rien. Abysses que les yeux noirs du Mangemort, ancien. Puis, en ayant usé du terme monstre, cela inquiétait clairement a la demoiselle ce qu’il avait fais tout au long de leur échange. de légers intrusions dans son esprit. Sourire malsain qui s’était dessiné sur les lèvres de Severus. Il aimait toujours autant lire dans l’esprit des Écervelées et Mary était en train de les détrôner. Toutes. A penser qu’il était le monstre le plus infâme que la terre n’est crée. Yeux qui se levèrent au ciel. Elle devenait exaspérante avec ses remarques.

    « Désarmée, face a un Mangemort et sans… baguette. Vous appelez ceci une position confortable Ryder ? On ose rentrer dans le jeu. Vous allez y laisser des plumes. Sombre volatile ignorant. » Pause dans ses paroles. Il semblait agacé de tout ceci. « Une simple entaille pourra entraîner votre mort, et ceci juste là, au niveau de votre cou, ou alors de votre cœur… pourquoi pas. »

    Cou et cœur avaient été touchés de sa baguette, comme pour appuyé ses dires. Mais le Prince pouvait aisément parlé, il ne serait capable d’user de sortilèges cuisants. Le bout d‘âme manquant, il était presque devenu un… Cracmol, évidence qu’il refusait de voir. Et c’est pour cela qu’il s’était contenté d’un Diffindo, pourquoi il n’avait pas usé de ses propres sortilèges trop puissants. Severus était donc faible, plus que jamais et ceci devant une Gosse. Merlin, qu’elle ne remarque pas ceci, il serait perdu.

    Puis les questions, la réponse douteuse. Il n’avait pu retenir un rictus devant l’entêtement de la Serdaigle. « Je ne vous crois pas. » Alors pourquoi autant le hair si elle n’était pas capable de croire qu’il avait tué par simple envie ? Qu’elle voit la vérité, qu’elle ouvre les yeux si cette version ne lui plaisait pas. Mais comme les autres, ceci était bien trop… complexe. Ouvrir les yeux, tenter de comprendre, voir que quelque chose ne collait pas avec le reste de l’histoire racontée. Mais non, personne. Ignorants ! Soupir qu’il avait laissé échappé a l’entente des paroles de la jeune fille. Elle jouait, encore…

    « Veuillez m’excusé d’avoir oublié Potter. Mais la gloire n’aurait pas été si grande que celle que j’ai connu… non. »

    Emploi du passé. Un indice, il en laissait traîné dans ses paroles. Mais Mary n’aurait pas entendu, non, car en plus d’être aveugle, le Volatile était sourd, comme Eux, les autres. Vraiment ? Non, car cette personne semblait plus lucide que jamais et lui… lui ne l’avait pas encore compris. Une personne en quête de questions. Puis, tué Potter, comme Severus aurait souhaité ceci mais pour cause d’un pacte, il ne l’avait fais. Pourtant, combien de fois avait-il du se retenir de ne pas aller arracher les yeux de ce gosse ? Rage qui avait animé les yeux sombres de l’homme habillé de noir pendant quelques secondes.

    Puis, tout avait été craché. Ce pourquoi elle le haïssait. « Le récit en détail des actes d'un monstre envers qui autrefois ce volatile avait pu faire confiance. » Un monstre, pourquoi cette appellation lui faisait-elle aurait mal ? Était-ce par ce qu’il réalisait que c’est ainsi qu’il avait été ou parce qu’il ne pouvait accepté cette vision de sa personne chez une jeune fille ? La première solution. Un monstre, un être a la recherche de sang, de vengeance. C’était celui du passé, celui que le père de Mary lui avait probablement présenté. Rogue le Mangemort. Dégoût soudain. Mais ce mot ne fut pas le seul a avoir attirer l’attention du Maître des Potions. Confiance. Non, ce n’était pas possible. Il avait toujours suscité la haine et lez dégoût chez tous les étudiants, alors ce n’était pas pour inspiré autre chose chez Elle… et pourtant, il se trompait. Et tout avait fini par lui revenir. Paroles haineuses qu’elle prononça. Le Prince s’était reculé, comme choqué par ce qu’il venait d’entendre. Pourtant, rien n’avais transpercé sur son visage. Juste ses yeux, devenus vivants l’espace d’une seconde. Compassion ? Impossible de savoir.

    « Dégagez ! »

    Geste brutal de la main vers la porte. Celle-ci s’était ouverte a la volée. Severus la laissait repartir. Il ne voulait pas en entendre plus. Ceci lui avait suffit, amplement. Alors, il s’était assis dans l’un des fauteuils, le second non loin de celui qu’elle occupait… Mary. Il s’était laissé tombé dans celui-ci. Las.

    « Toujours là Ryder… là quand il ne faut pas. Ne provoquez pas un Fou. D’ailleurs, appelez donc les Aurors, vous leur rendrez un service. La capture d’un Mangemort. »

_________________

( HE'S LIKE FIRE, AND ICE, AND RAGE )
« UC »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Ryder
Serdaigle, 5eme année
Serdaigle, 5eme année
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 29
Age du Perso : 15 ans.
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']   Mar 26 Fév - 20:14

    Soupir méprisant. "Plus importante que Potter". Mais bien sur. Comme si cela ne ferait-ce ne serait-ce que l'intéresser. Plus intéressante que ce gamin avec sa fichue cicatrice en travers du front. Quel intérêt ? Se voir adulée ou méprisée par tout le monde. Non. Elle préférait grandement l'ignorance. Au moins personne ne venait jamais la dérangeait... en dehors de la vipère qui lui faisait face. L'ancien directeur des Serpentards.. quelle ironie. La seule personne qu'elle se voyait obligé de cotoyer était la seule qu'elle aurait voulut éviter à tout prix. Formidable. Décidemment la chance la poursuivait. Jeux d'ironie. Un art qu'ils se plaisaient à maîtriser tous deux. Si l'on ne prenait que leurs paroles cela pourrait être presque plaisant. Mais leurs attitudes ne trompait personne, et surtout pas eux deux. Non ils se détestaient, et loin d'être cordialement, chacun rêvait de se débarasser définitivement de l'autre. Charmant en effet.

    "Une femme qui est mienne". Incompréhension sur le visage de Mary. Ce n'était pas possible. Elle ne pouvait y croire. Rogue... avec Black. Ne serait-ce qu'à cause du nom de la Directrice il ne pouvait pas être avec elle. Lui qui avait eut tant de problèmes avec les Maraudeurs. Encore une... précieuse information de son père. Oui, car celui-ci était de la même promotion que les Maraudeurs. Promotion maudite si vous voulez l'avis de Mary. Promotion qui aurait mieux fait de ne pas être le monde s'en porterait certainement mieux. Mais Rogue avec... quelqu'un. Ce n'était pas possible. Comment pourrait-elle vouloir de lui ? Elle se surpris à le jauger. Un monstre ne pouvait être en couple. Il n'en avait pas le droit. Tout simplement. Couple de monstres. Eclair de dégout qui passa dans ses yeux. Evidemment. Si tous deux avaient l'âme aussi sombre... "Piaf idéaliste". Elle en aurait rigolé dans un autre contexte. L'insulte lui allait bien. Oui, elle était idéaliste. Chose qu'elle ne pouvait renier. Et pourtant... avec Rogue, l'idéal n'était plus. Conscience. Elle doutait qu'il lui en reste à lui, et pourtant... il contredisait cela par ses paroles. Doute qui ne faisait qu'être plus persistant.

    - Couple maudit alors... Vivement le jour où vous tomberez. Deux mangemorts en moins, c'est toujours ça de gagné.

    Mais elle ne pouvait pourtant imaginer que des êtres si sombres puissent connaître la notion d'amour. Cela lui paraissait impensable. Et Rogue qui venait d'avoir une absence. Elle en avait profité pour scruter son regard, à la recherche de réponses. Encore. Toujours. Un monstre ne pouvait aimer. Monstres. Frisson à cette simple pensée. Se retrouver seule avec ces deux-là... Pas de la peur non, une simple angoisse. Savoir que tous deux étaient si proches des élèves... Ainsi tout pouvait être détruit en un claquement de doigts... Sombre. Le monde sombrait oui, elle avec. Sombre. Comme les yeux de Rogue. Quelle était l'origine de ce nouveau sourire ? Elle ne savait.

    - Ignorant ? J'en doute. Mais... pardonnez-moi de ne pas trembler de peur face à vous. La prochaine fois prévenez-moi, je m'entrainerais.

    Agacement profond dans ses paroles. Certes il lui avait entaillé l'épaule et alors ? Il aurait pu faire largement pire. Ce n'était qu'une simple égratignure si l'on y regardait vraiment. Et même si cela la dérangeait et la lançait, elle n'allait pas jouer à la gamine terrorisée. Elle était passée bien au-dessus de la peur avec sa haine. Une entaille. Elle pouvait sentir sa baguette illustrer ses paroles, mais elle ne l'avait pas lâché du regard. Méprisante. Provocante. Pour ne pas changer.

    - Et bien, qu'attendez-vous ? Je vais finir par croire que vous ne savez pas faire mieux avec ce minable bout de bois.... Finalement vous n'êtes pas si puissant que ça il semblerait...

    Elle avait rejoint le fauteuil, sans lui laisser le temps de lui prouver le contraire, et lui avait posé une question qui, elle l'espérait, lui permettrait d'y voir un peu plus clair. Trouver au moins une pièce du puzzle. Quelque chose qui lui permettrait de comprendre. Elle ne voulait que cela en réalité. Ne plus être perdu, retrouver le bon chemin. Retrouver sa confiance. Etre de nouveau capable d'avancer la tête haute. Et plus comme une ombre. Mais elle ne pouvait pas croire bêtement à sa réponse. Ca ne tenait pas debout. Cela ne répondait à aucun raisonnement intelligent. Impossible que cela se soit passé ainsi. Seule conclusion possible. Mais pourquoi lui mentait-il ainsi alors ? "été. Que j'ai connu"? Pourquoi parlait-il au passé ? N'était-il pas toujours auréolé de sa splendide gloire ? Tuer le plus grand sorcier de son temps, cela ne suffisait pas à lui accorder une gloire éternelle chez les mangemorts ?

    - Vous aurait-on détroné de votre piédestal ? Ca, je ne peux pas le croire. Un de vos... amis aurait-il réussit à voler une chaussette à Potter pour lui valoir plus de gloire ?

    Rage qu'il lui avait plut de voir. Même si elle n'en connaissait pas la cause précise. Cela... avant de tout lui cracher à la figure. De lui dire tout ce qu'elle avait sur le coeur en cet instant. Lui dire qu'elle n'était peut-être qu'une gamine mais que c'était cela précisément qui faisait que sa haine était si forte. On n'avait pas le droit de lui voler ses rêves. On n'avait pas le droit de lui voler ce à quoi elle avait toujours crut. On n'avait pas le droit de lui voler ses illusions ! Et surtout pas de cette façon ! Pas en la trahissant ainsi. C'était... inhumain. Monstrueux. Elle aurait pu lui sauter dessus et le frapper sans fin à la suite de ses paroles. Mais non. Elle avait seulement gardé son regard planté dans le sien. Accusateur. De trop peut-être. Son père était certainement le principal responsable de sa perte. Mais c'est Rogue qu'elle avait en face d'elle. Lui qu'elle pouvait haïr de tout son saoul en cet instant.

    Il s'était reculé. Elle, elle était brisée. Le simple fait d'avoir articulé de telles pensées lui avait fait encore bien plus de mal. Qu'il sorte. Elle ne voulait plus le voir. Qu'il fuit. Comme tous les lâches de son espèce. Qu'il disparaisse. Qu'elle puisse tout oublier et s'oublier au passage. "Dégagez". Il l'aurait frappé elle n'aurait pas vu la différence. Violence dans ses paroles. Dans ce simple geste. Evocateur. Peut-être avait-elle réussit à lui faire mal. Tant mieux. Il ne méritait pas mieux.

    - Utopiste.

    Mot lâché. Cinglant. Insulte qui n'en aurait pas été une... dans un autre contexte. Mais là... là elle lui disait de but en blanc qu'il pouvait croire que la faim dans le monde disparaîtrait d'un coup. Ca ne risquait pas d'arriver. Elle ne quitterait pas cette pièce. Pour la bonne raison qu'il pleuvait dehors, qu'elle était blessée, trempée, qu'elle n'avait plus de baguette et que... elle sentait les larmes proches. Elle voulait seulement être seule. Ici. Qu'il dégage lui si sa présence lui était insupportable. Elle, elle l'ignorerait. Totalement.

    Mais Mary l'idéaliste pouvait toujours rêver elle aussi. Ils se haïssaient et pourtant il venait de s'asseoir dans le fauteuil à côté d'elle. Scène surnaturelle. Totalement, surnaturelle. Il n'y avait pas de mots pour mieux qualifier cela.

    - Je pourrais dire la même chose de vous...

    Fatigue, profonde. Plus mal que jamais. Son épaule la lançait, de plus en plus douloureusement, et elle ne pouvait rien faire pour la soigner. Sans baguette, c'était peine perdue. Il lui faudrait emprûnter celle de quelqu'un à Poudlard. Oui... car jamais elle ne mettait les pieds à l'infirmerie. L'occupante posait toujours trop de questions.

    - Vous ne pouvez pas vous taire parfois ? Rogue... trop bavard. Certains en rirait...

    Elle avait remonté ses jambes contre elle, appuyant son menton sur ses genoux, ne le regardant pas. Elle n'avait pas besoin de cela pour le deviner, à ses côtés. Pause dans leur longue joute. Appeler les Aurors. Le problème étant que pour elle cela rimait avec "Papa". Et qu'aujourd'hui, tout ce qui se rapprochait de cela lui paraissait haïssable. Alors non, elle restait assise ici, en compagnie d'un des deux hommes qu'elle haïssait le plus au monde. Attendant. Quoi, elle ne savait pas. Mais toujours est-il qu'elle attendait. Perdue dans ses pensées en réalité. Larmes qui avaient été refoulées. C'était certainement mieux ainsi. Craquer devant Rogue serait une très mauvaise idée.

    - Pourquoi êtes-vous ainsi ? Je ne peux vous croire. Ni vous, ni mon père... toutes ces années... Comment ai-je pu me tromper ainsi ?

    Murmures. Paroles qu'elle se disait plus à elle-même qu'à son interlocuteur. Divagations. Elle ne pouvait croire qu'elle avait eut tout faux sur lui. Elle avait toujours sut juger les gens. Elle n'aurait pas pu se tromper pendant si longtemps sur son compte. Elle ne pouvait pas croire que celui qui avait été son professeur et le mangemort étaient le même. Impossible à ses yeux. Elle ne comprenait pas. Plongée dans ses pensées. Sombres pensées. Perdue. Le visage douloureux. Pourquoi ? Une question. Leitmotiv qui l'épuisait.

_________________

She needs her wings to fly ! Give them back!
A lost DREAMER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-bien-et-mal.forumsactifs.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdue. Des éclairages ? [Pv Sev']
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La Route Perdue"
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» Cybèle, l'elfe perdue
» A la recherche de la bouteille perdue!
» NALA CANICHE ABRICOT F 13 ANS PERDUE DANS LE 34

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last School - Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion? :: 

Ou l'art de se divertir

 :: 
La boite à souvenirs
 :: Ancien LS :: Les Discutions
-
Sauter vers: