AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyarah Narcissia Black
Sorcière fêlée & amnésique
avatar

Nombre de messages : 1162
Age : 28
Statut : Amnésique...
Age du Perso : 23 ans
Date d'inscription : 11/02/2007

La Pensine
Puissance:
75/100  (75/100)
Taux d'equive:
70/100  (70/100)
Ministère:

MessageSujet: [fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?   Mar 1 Avr - 0:33







    Un brouillard. Une brume épaisse l'envahissait. Non pas à l'extérieur, mais à l'intérieur même de son esprit. Ou était-elle? La douleur l'empêchait de réfléchir. Depuis quand était-elle la? Pourquoi? Qui était-elle? Tant de questions demeuraient sans réponse. Ses yeux azurs restaient fermés, son corps était décharné, déchiré. Kyarah était presque méconnaissable. Chaque parcelle de sa peau couleur neige était recouvert de bleu, d'entailles profondes non soignées, montrant des infections importantes. Son visage était parsemé de contusions et sa lèvre inférieur était presque inexistante. Incapable de parler ou de bouger, tant son corps était brisé.

    Elle tenta pourtant de se mouvoir, mais elle ne put que hurler, reouvrant sa plaie béante à la lèvre, déversant alors un flot de sang important. Qui était elle pour mériter ça... Kyarah... Oui, elle s'appelait Kyarah Narcissia Black.. Du moins, elle pensait...

    Flash. Souvenirs. Un homme... Severus ! Son amour, son amant. L'homme qui était sa raison de vivre. Elle l'aimait, oui, elle s'en souvenait. Mais les images étaient troubles.... Les souvenirs étaient vagues. Autre flash, une brune, avec un grand sourire, son amie, sûrement... Oui! Irina, comment avait-elle put l'oublier? Sa soeur de coeur, son amie de toujours...

    Beaucoup d'images, pas de solution. Dernier souvenir : sortie de Ste Mangouste, avec Irina et... un enfant. Le sien... Serena.. Sa belle Serena... Et une attaque. Lord Voldemort. Tout devenait clair, elle fut enlevé puis torturé par son maître. Depuis combien de temps Black se trouvait-elle au repère? Aucune idée. Elle était resté assez longtemps inconsciente pour que son esprit soit ainsi, totalement déconnecté du reste du monde. A moins qu'elle se soit réveillée d'autres fois mais que Voldemort ai fait en sorte, par ses bons petits soins, qu'elle replonge dans un semi-coma.

    Un mal intense lui frappait le corps un peu plus à chaque seconde. Ce ne fut que lorsque la Brune tenta de bouger le bras qu'elle comprit que son poignet était enchaîné au mur. Chose inutile car la Directrice n'arrivait même pas à bouger le petit doigt.

    Une chose était certaine : il ne voulait pas qu'elle prenne la fuite. Et puis, comment aurait-elle pu fuir? Elle n'avait aucun moyen pour.. flash. Un chat. Mais oui! Elle était animagus. Mais dans l'état ou elle état... Il n'y avait que très peu de chance pour que la jeune femme y parvienne. Pas la peine d'essayer. Elle était tellement épuisé. Elle avait tellement mal. Pas une partie de son corps était épargné. De temps à autre, un spasme venait lui secouer le corps, amplifiant la douleur.

    Elle allait crever comme un rat, c'était certain. D'ailleurs, elle s'étonnait elle même d'être encore en vie vu l'état de décrépitude où elle était. Elle n'allait pas survivre. S'en était fini.. Et pourtant, même si elle en prenait conscience, la Directrice s'accrochait à son semblant de vie restante. Peu à peu, son cerveau se mettait en stand by, comme pour protéger son esprit. Noir total. Sommeil profond.

    Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


    Une chaleur agréable vint parcourir son corps, la forçant à s'éveiller. Ses yeux collés par le sang et le sommeil s'ouvrirent difficilement. Son regard trouble vint se poser sur un visage qui la dominait de toute sa hauteur. Face de Serpent. Elle ne se posa pas ses même questions "qui suis-je et que fais-je là?", Black comprit tout de suite. La voilà attachée et presque morte, face à Lord Voldemort. elle était perdue.


    - Alors, Black. T'es tu enfin décidé à parler?

    Silencieuse insolence, ses prunelles bleues étaient braquées, plantées dans celles couleurs sang du Maître. Non, elle n'était pas décidé à lui dire quoi que ce soit. La jeune femme -du moins ce qu'il en restait- était là, sans rien dire, juste à l'observer.

    - Kyarah... Tu me déçois...

    Un sort fusa. La tranchant de parts et d'autres, et elle hurla. Les entailles étaient profondes. Sectumsempra.

    - Qu'est-ce que cela te fait, hm? De mourir par le sort de ton traître?

    Il rit, et part, dans une dernière phrase emplit de sous entendu.

    - Tu l'oubliera ton Prince. J'en fais mon affaire.

    La porte du cachot se referma, stoppant le rire du Seigneur des Ténèbres, laissant la Brune seule, se vidant de son sang. Que voulait-il dire par la? Oserait-il... Oui. Il oserait. Il en était capable. Ordure. Ses prunelles balayèrent la pièce et une tige en métal était à sa porté.

    Kyarah usa de ses dernières forces pour s'en emparer, non sans mal. Et dirigea la pointe rouillée vers son bras enchaîné, juste sur cette immonde Marque des Ténèbres. Le côté tranchant lacera la chair, et elle fit , dans plusieurs gestes vifs, des entailles dans sa peau.

    Non. Elle n'était pas lâche et n'appelait pas la mort par le suicide. La Directrice sombra dans l'inconscience, un S profondément gravé sur son avant bras, empiétant sur la tête de mort. Une façon de se rappeler de Lui, quoi qu'il advienne.


    Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


    Nouvelle chaleur. Nouveau réveil. Encore la face de Serpent en face d'elle. Une chose était sur, il était déterminé. Déterminé à la tuer... Ou bien pire ... Lui faire oublier qui elle est.



[Peuvent venir me torturer la tronche des gens tel que Bellatrix, Rif' et la compagnie créole qui aime ça. Zack pourrait être présent aussi.. Etant donné que voilà...

Régalez vous les gens, appelez moi pushing ball x) ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://junedananas.skyblog.com/
Prisca Darkane
Directrice Adjointe, Nouvelle Inquisitrice sous les ordres du Lord
Directrice Adjointe, Nouvelle Inquisitrice sous les ordres du Lord
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 34
Age du Perso : 44 ans
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: [fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?   Mar 1 Avr - 23:36

    aaah, il y avait des jours comme ça ou tout semblait exceptionnel, magique et merveilleux. Prisca se sentait comme la veille de Noel quand elle etait encore une enfant et qu'elle croyait au bon petit papa Noël... Aujourd'hui Prisca s'était mise a y croire a nouveau. Sauf que cette fois ci le bon petit papa noel n'etait pas habillé de sang et n'avait pas de barbe blanche. Il avait les yeux vermailles et une tête de serpent. Petit serpent de Noël.

    Mais meme si le père Noel n'avait rien d'un bonhomme grasse au nez rouge, Prisca Darkane bondit de joie en voyant son petit soulier... Un Kyarah en pleine agonie ! Prisca ne pensait pas avoir^été aussi sage pour mériter ce cadeau.

    Le seigneur des ténèbres l'avait torturée encore et encore. Prisca vait pu l'y aider d'ailleurs. Un immense plaisir. Un grand sourire sur le visage elle l'avait remerciée et elle avait libre cours à sa rage. Merry Christmas Prisca !!!

    Vraiment c'etait une excellente journée... Kyarah déchue de meme que Severus Rogue. Prisca était en pôle position auprès du seigneur des ténèbres. Ce qu'elle avait toujours voulu ! Prisca était assoifé de pouvoir et suivre les voix du seigneurs des ténèbres était un moyen d'approcher le pouvoir !

_________________


MANGEMORTE et PROFESSEUR DE DEFENCE CONTRE LES FORCES DU BIEN

Née le 6 aout 1954, 1 m 80, 62 kilo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Graves
Mangemort un peu spécial...
Mangemort un peu spécial...
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 33
Statut : Méchant Mangemort et détective déluré
Age du Perso : 35
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: [fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?   Mer 2 Avr - 11:12

Une recommandation et un ordre tourné sous forme de conseil. Zachary commençait à avoir l'habitude... et l'habitude que sa "soeur" Maëlia lui fasse clairement la tronche. Ce jour-là il s'était habillé à la hâte, sachant bien ce qu'on lui réservait, sous l'oeil venimeux de la chère et tendre jeune fille blonde... Cette dernière ne desserrait ni les bras ni les dents.

"T'es pas à l'école, toi, aujourd'hui ?".

Elle avait sifflé sur une grimace reptilienne à faire peur, méprisant plus encore l'amnésique qu'il était. Elle leva ses yeux clairs au ciel en haussant les épaules.

"Je hais cette école ! Je hais cette directrice ! Je hais les autres ! Je hais mon père ! Je te hais !".

Et Zack de répliquer tandis qu'il enfilait avec peine ses chaussures.

"Bah, au moins, ça a le mérite d'être franc !".

Puis elle était sortie de sa chambre sur un grognement proche... de la truie en colère, claquant vivement la porte et faisant trembler les murs. Quelle furie ! A 15 ans, que faisait-il lui déjà ? Ah oui ! Il apprenait à être un bon garçon, à confectionner des minis pétards à faire exploser sous la soutane de ses professeurs et à passer par-delà le mur de l'école pour venir voir les filles de l'autre côté... Bref, il n'était pas un modèle de droiture.

L'homme sangla sa dernière chaussure lui remontant au-delà de la cheville, replaça son pantalon un poil bouffant à son goût ainsi que sa chemise aux manches longues et peu commodes. Il gardait encore à l'esprit tout ce qu'on lui avait dicté et se rappelait de cette entrevue comme si elle s'était déroulée hier. Qu'il était bête, c'était hier...


"Mon garçon, avait répliqué Sir Woodrock, nous avons une nouvelle tâche pour toi. Le Seigneur des Ténèbres a grandement besoin de ton soutien...".

Il avait craché un noyau d'olive à travers la pièce, assis la jambe repliée sur un fauteuil de style victorien atroce... Il rétorqua, la bouche pleine :

"Et qu'est-ce qu'il veut que je fasse ? Que j'aille torturer des grands-mères, immoler des vierges sur un autel, hm ?".

Le vieux sorcier n'avait rien dit puis s'était contenté de poursuivre comme s'il n'avait rien entendu.

"Une jeune demoiselle, clé des clés dans cette affaire, recquiert toute notre attention. Il a pensé que tu pourrais être un atout de taille ! -son sourire goguenard et son regard brillant s'étaient tournés vers lui- Etant donné ton "ancien" métier !".

"Ancien métier ?".

"Oui. Tu étais bien détective, non ?".

Et Zack de froncer les sourcils, sa main en suspend sur le ramequin d'olives.

""Es". Je SUIS toujours un détective".

"Alors tu dois deviner de quoi je parle, fit l'autre sur un geste magnanime, tu vois ce genre de choses : filer les gens, les observer, jouer la comédie, les rouler dans la farine, les baratiner, leur faire croire ce que tu veux !".

"Hey ! J'ai fait ça pour subvenir aux besoins de ma famille !".

"Famille que tu as lâchement abandonnée suite à une bagarre de rue qui a failli se solder en désastre. Heureusement que j'étais là... Et je n'entends pas souvent de remerciements de ta part, Zack".

"C'est peut-être parce qu'il n'y a pas à en avoir", maugréa-t-il en apparte.

"Soit, reprit le vieil homme en claquant fermement dans ses mains, tu pars pour une nouvelle mission ! Mission qui aura son importance et dans laquelle, je le sais, tu excelleras !".

Et Graves était resté silencieux un instant, comme hypnotisé par le regard de fer du vieillard. Il avait fini par dire :

"Et c'est quoi cette mission à succès ?".

Plus tard, une fois que tout lui avait été expliqué, il se souvient avoir demandé à Woodrock combien il serait payé pour ça, mettant un poing d'honneur à exécuter la tâche qui lui incombait s'il était rémunéré. Et le Mangemort de lui dire : "cela dépasse toutes tes matérielles espérances". Bien avancé avec ça ! Lui qui voulait tant le voir sortir son American Express...

A présent il quittait la maison familiale. Un coup d'oeil alentours et il commença à fermer les yeux, rassemblant ses forces pour se concentrer sur une chose essentielle... autant qu'extrême.


***


Un éclair argenté passa le dernier virage de ce qui semblait être un véritable labyrinthe sous terrain. Ses pattes cognaient ferme contre les pierres, courant toujours plus vite vers le lieu qu'on lui avait indiqué. De cette manière il y parvenait plus rapidement. De plus, il fallait qu'il s'exerce et autant user de ce stratagème pour une fantastique entrée en matière.

Zack aurait aimé un hélico descendant et fendant les parois du repaire pour le plonger, dans des jets de flammes et d'acier, dans ladite cellule. Seulement il ne s'appelait pas Mc Clane et, malheureusement, ces damnés sorciers n'avaient pas d'hélicos. Impossible de recréer la scène et, pourtant, cela aurait eu son petit effet !

Il ne fallait pas oublier une chose : cette sensation de liberté, de puissance, comme s'il pouvait voler et aller où il voulait. C'était un peu comme conduire une Ferrari alors que l'on avait passé sa vie dans une Mini Austin. Il se sentait capable de tout sous cette forme et elle lui plaisait plus que tout autre chose ! C'était, pour lui, redécouvrir des sensations nouvelles et qu'il avait, pour longtemps, oubliées. Délicieuse extase que celle-ci, un peu comme se sentir vivant.

Il tourna à un dernier embranchement et arriva devant ladite salle. Une femme (je suppose, si j'ai bien compris ^^ sinon je change) était déjà présente et la porte, quant à elle, grande ouverte.
Le loup gris passa son museau par-delà l'entrebaillement pratiqué et observa la scène qui s'offrait à ses yeux sombres. La pièce était commune aux autres cachots qu'il avait déjà entrevus et des chaines solides accrochées au mur semblaient sceller le destin de cette pauvre malheureuse aux entailles profondes et au visage mollesté. L'on s'en était donné à coeur joie tandis que la jeune femme ne pendait plus que par la force et la ténacité de ses fers. Elle avait l'air absente, lessivée, rouée de coups et perclue d'équimoses.

Zack sortit sa tête et resta abasourdi l'espace d'un instant. Jamais il n'avait vu un tel spectacle et, si on lui avait demandé autrefois d'en prendre des clichés, il s'en serait plus que jamais abstenu.Cela dépassait l'entendement, et le plus choquant ici était que la malheureuse paraissait jeune et frêle et que c'était une femme. Oh ! D'accord ! Il n'y a pas d'âge et de sexe qui tiennent, mais quand même... une fille !
Lentement et progressivement, l'homme reprit sa forme originelle ; ses pattes se changeant en mains, son museau se racourcissant, ses poils disparaissant sous des vêtements sombres, jouant entre le noir et le gris. Ses cheveux étaient tout ébouriffés, collés par la sueur et son teint livide. Au bord de l'apoplexie, il posait sur son coeur une main crispée comme pour l'empêcher qu'il ne sorte...


*Les monstres, c'est pas possible. Ce sont des dingues ! De véritables dingues ! Je suis tombé sur une secte adoratrice de Satan, des cinglés gavés de Magie Noire et de préceptes à la c*n !*.

Il passa à nouveau sa tête pour voir le désastre. Quel affreux gâchi !

*Le pire serait qu'ils soient fans d'Ozzy Osbourne !*.

Puis il finit par se redresser, s'aidant de la paroi du mur, adressant un bref regard à la femme toujours non loin de la porte, avant de passer lui-même sur un léger et poli "excusez-moi".
Sa peau était plus pâle que jamais et sa bouche tremblait en un tic nerveux. Il avait la sensation que sa langue et ses joues se liquifiaient sur place comme s'il eut été de cire. Lentement il s'avançait, toujours une main sur son coeur, la tête décidément bien baissée afin de ne pas rencontrer le corps lacéré de la belle. "Papa" Woodrock avait beau vouloir lui donner un air glauque et terrifiant à souhait dans ses habits de bourreau, l'homme qui était à l'intérieur de ces riches atours n'en était pas moins rongé de terreur.

Arrivé à hauteur de la jeune femme il s'efforça finalement de lever un regard sur elle. Il resta silencieux un instant, contemplateur, les sourcils froncés sur une mine affectée. Sa main quitta son coeur et il se tint un peu plus droit, attendant qu'elle rouvre les yeux. Et si elle ne le faisait pas maintenant, il ferait dans son pantalon !Juré, là, il allait le faire alors qu'elle se grouille ! Bon sang, qu'elle se magne !


"Mademoiselle Black ?", prononça-t-il d'une voix monocorde, et à cela il n'attendit aucune réponse. Pas le temps...

"Je suis... je me nomme... hmm...".

Il se racla la gorge, s'efforçant de se rappeler quel visage il composait lorsqu'il devait annoncer à Tony Blair ou encore à Bono que leurs doutes étaient fondés... sans éclater de rire !

"Je suis -nouveau raclement de gorge- Zachary Graves.

Je suis... je suis venu pour voir comment tout se déroulait".


Et il mit les mains derrière son dos d'un air attentif et sévère, son personnage prenant lentement et progressivement forme.

"Le travail a été effectué avec brio. En effet, notre Maître à tous est sans égal lorsqu'il s'agit de faire les choses à la perfection !".

Et il glissa à son oreille.

"Je dis "choses" pour ne pas paraître trop incorrect vis-à-vis de votre situation !".

"Bien, mademoiselle ! -et il redressa la tête pour qu'on l'entende suffisamment- Ne croyez pas que cela soit votre dernier instant de souffrance.
Vous êtes ici pour une bonne raison et avez pas mal d'ennemis... soit dit sans vous froisser...


Et il laissa, un bref instant, ses prunelles sombres s'attarder sur celles, claires, de Kyarah.

_________________


~"Un sorcier ? Moi ?

Ouais ! Et Clinton, c'est la fée clochette !"~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gunsfrontier.forumsactifs.com/
Lord Voldemort
Seigneur des Ténèbres
Seigneur des Ténèbres
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 26
Statut : Le Seigneur des Ténèbres
Age du Perso : Tu devinera jamais !!
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: [fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?   Mer 2 Avr - 15:55

    La premiere chose que pensa le Maître des Ténèbres fut le repère pour accompagné Kyarah dans un grand phénomène de torture qui n'allait pas finir de sitôt. Il l'assoma alors dès qu'elle ouvrit les yeux par un sortilege, l'immobilisant et la faisant tomber raide sur le sol. Il laissa ensuite vers à quelques mangemorts le travail de l'attacher au mur d'une grande cave du repere par des chaines liées à ses mains. Parfait...

    Ses pas boitants longeaient le cachot de fond en comble. Il fallait trouvait un moyen de torture extra. Un moyen qu'elle s'en rappèlerais toute sa vie, à jamais. Il s'approcha alors d'elle une fois qu'elle fut réveiller, et les paroles s'enchainèrent.


    -Alors Black, t'es tu enfin décidé de parler ?

    -Kyarah... Tu me déçois...

    -Qu'es ce que cela te fait, hm ? De mourir par le sort de ton Traître ?

    -Tu oubliras ton Prince. J'en fais mon affaire.


    Il sortit alors. La chose la plus fine des choses allait être exécuté. Parfait. Bye bye le ptit' Prince, adieu Serena. D'un éclair, il disparut...

    Puis, quelques temps plus tard, il repartit vers Kyarah dans le cachot. Il tomba alors sur un homme. Lui ? Là ? Très bien. Il s'avança d'un pas décidé et il tomba alors sur une jeune femme. Très bien. D'un coup de baguette, il les fit se mettre côte à côte, face à Kyarah qui se trouvait derriere le maitre des ténèbres.


    -Vous ? Très bien. Mon petit comité. Je vous présentes... Kyarah, Kyarah Narcissa Black, une srociere de premier cycle. Cette... s'est vient d'avoir une saleté au monde. C'est pour la simple raison, que, seul vous, avez carte blanche. Tuez la petite, je m'en moque. Rogue, son répugnant homme, torturez-le. Mais attention, je le veut vivant car seul lui pourra dire la vérité.

    Il se retourna fortement, plantant un sortilege sur le visage de Kyarah, désormais, elle n'entendait plus rien.

    -Je veux découvrir ce qu'ils cachent. Zack, tu seras désormais mon associé. Tu devras rester en contact avec elle, sans arrêt. Tu ne la quitteras pas d'une seule seconde. Darkane, je te laisse le choix de la torturer tant que tu voudras juqu'au couchet du soleil. D'ici là, je passerais pour aboutir mon idée. Zack, je veux simplement plus d'informations sur la gamine et son père. Merci. Ah oui, j'allais oublier, torturez la, faites en ce que vous voulez. Jusqu'à qu'elle en perde l'esprit. Puis soignez la, montez la dans une chambre. Je m'occupe du reste

    Puis, dans un bruit sourd, Kyarah reprit connaissance, livrant son regard à tout le monde. Voldemort eut un sourire et il approcha ses mains sur le visage ensanglanté de la jeune fille.

    -Pauvre de toi, sache que je ne fais que le bien.

    D'un revers de main, il la giffla tellement fort qu'un filet de bave partit de sa bouche quand sa tête se pencha sur le côté. Il sourit. Il tourna alors les talons et il sortit du cachot, laissant Darkane et Graves seuls avec elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hsm-fashion.actifforum.com/index.htm
Kyarah Narcissia Black
Sorcière fêlée & amnésique
avatar

Nombre de messages : 1162
Age : 28
Statut : Amnésique...
Age du Perso : 23 ans
Date d'inscription : 11/02/2007

La Pensine
Puissance:
75/100  (75/100)
Taux d'equive:
70/100  (70/100)
Ministère:

MessageSujet: Re: [fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?   Ven 4 Avr - 18:49








    Une voix semblait l'appeler, de loin, de très loin. Mais elle était dans l'incapacité totale de prendre ou bien de lever les yeux sur la personne. Et pourtant, Kyarah dut se résoudre à le faire, "offrant" à sa vue embuée Face de Serpent, un autre homme, puis.. Darkane. Elle. Cette Traînée. Elle était venu voir le spectacle, le corps décharne de Black. Pour sur qu'elle devait être en phase de jouissance. Qu'elle aille au diable !

    La jeune femme, ou du moins son esprit, sa raison, n'allait pas tenir longtemps ici. Elle allait s'éteindre, ou devenir folle. Tiens, elle venait de perdre l'ouïe. Déjà qu'elle ne comprenait plus rien, voilà qu'elle n'entendait plus un son.

    La Brune voyait vaguement la bouche du Seigneur des Ténèbres bouger. Puis l'ouïe lui revint tandis que ce dernier s'approcha d'elle. Son regard se posa plus ou moins sur sa tronche de vipère, tentant de capter le sens de ses paroles. Puis une gifle fusa, vive et puissante. Son cou craqua sous sa force et un filet de sang et de bave vint couler le long de son menton. Sa lèvre se reouvra à nouveau, déchirant la croûte. Vive douleur, faisant déborder ses yeux azurs de larmes.

    Et il parti. Tant mieux.

    Mais quand Kyarah compris qu'elle se retrouvait seule avec deux mangemorts, dont Darkane, elle s'en réjouit un peu moins. Pauvre animal blessé, couché sur le flanc, la joue contre la pierre, la patte pris dans un piège.

    La Belle ne pouvait pas espérer s'en sortir, pourquoi avoir de faux espoirs? A part un miracle, elle ne pouvait que mourir, pourrir dans les entrailles du repère. Ainsi, elle ne verrait plus son Severus, elle ne verra plus sa fille. Sa Serena... Si jeune et déjà orpheline de sa mère. Elle sera donc privé d'affection maternelle. Severus allait-il tenir?... Elle donnerait tout, absolument tout, pour les revoir, tout les deux, une dernière fois. Faire l'amour avec Lui, le serrer dans ses bras, bercer son enfant, s'endormir près d'eux, la tête contre son torse. Des choses banales de la vie, des choses simples, mais que Black ne fera plus jamais... Peine.

    Ses prunelles se posèrent sur l'Inquisitrice, elle tenta de relever un peu la tête mais elle renonça, la faisant tomber contre le pavé.


    - Darkane...

    Une voix qui semblait sortir d'outre tombe. Roque et faible. Rien à voir avec son timbre habituelle. Encore les bons petits soins de Jedusor. La Directrice toussa à s'en arracher la gorge, crachant encore du sang. Hm. A force, elle allait être vide.

    - Alors... heureuse?

    Black fit un semblant de sourire et ferma les yeux. Bien sur qu'elle devait l'être. C'était même certain que Prisca ai participé à la petite fête. Pour sûr qu'elle avait du lui mettre quelques coups de pieds de parts et d'autres de son corps. Et elle ricana dans un souffle, toussant encore. Sa respiration sifflait, et elle séparant à une sorte de respiration à la Dark Vador.

    - Fais toi plaisir... Tue moi... Tu n'attend que ça.

    Sa voix se fit plus basse encore, elle sombrait. Parler lui prenait ses dernières ressources. Mais si Darkane pouvait en finir avec son supplice, cela en valait la peine.
    Bon, cela n'enchantait guère la sorcière de se faire buter par sa pire ennemie, mais qu'importe. Elle n'en avait plus rien à faire à présent. Qu'elle meurt de sa baguette ou par celle d'un autre n'avait pas d'importance.

    La Brune reouvrit les yeux pour les poser sur l'Autre sorcier. Elle ne se rappelait pas le connaître, l'avoir déjà croisé un jour. Mais bon, vu l'état pitoyable de sa mémoire, c'était fort probable qu'elle ne s'en souvienne plus. Elle n'avait que de 'clairs' souvenirs vis à vis de deux personnes, pour le reste, c'était flou, voir même inexistant.

    Mais peut être était-ce cela que cherchait Lord Voldemort, qu'elle perde totalement la mémoire. Un lavage de cerveau... Hm... aucune idée.

    Elle avait gardé ses prunelles braquées sur l'homme qui paraissait horrifié par la vue d'une femme brisée. Non... Ce devait être une illusion, pourquoi le serait-il, c'était un mangemort et devait avoir donné du sien pour la rendre ainsi.

    Que Merlin lui vienne en aide, ou qu'il l'achève.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://junedananas.skyblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?   Ven 4 Avr - 22:25

Bellatrix Lestrange était dans la forêt Noire. Bellatrix, ou Bella pour les intîmes, était une sorcière complètement plongée dans la "Magie Noire", ne jurant que par un soritlège, le Doloris, qui infligeait une douleur cuisante. C'était une créature grande et majestueuse, ayant un port de grande dame, des cheveux longs, frisés et tenus en hauteur par on-ne-sait-quel-sortilège.
Bellatrix Lestrange avait la particularité d'être complètement folle. Folle furieuse, plus précisément. Elle possédait un des rire les plus sadiques de l'histoire, à en faire réveiller les morts.
Bellatris était dans cette Forêt Noire tout simplement parce qu'il y avait encore une fois perdu sa baguette. C'était une habitude chez elle, elle se refusait constamment à placer une poche sur ses robes. Sa baguette devait, comme c'était la tradition chez les Black, être placée à son mollet, tenue par une simple ficelle invisible. Seulement voilà, cette 'simple ficelle' n'était pas très stable, et constamment, Bella devait farfouiller dans les endroits où elle était aller auparavant. Quelques fois, cela ne posait aucun problème, fouiller dans sa maison n'était pas difficile, il y avait des Elfes pour cela. Seulement, fouiller dans des endroits sur-protégé comme le Ministère ou le Chemin de Traverse n'était pas une mince affaire ...
Bellatrix, pour cette aventure dans la forêt noire, s'était munie de la baguette de sa mère, Druella Rosier Black. En effet, dans les grandes familles de sorcier, quand le père ou la mère mourrait, c'était l'aîné qui récupérait la baguette. Bella avait ainsi récupérait la baguette de Druella, tandis que son mari, Rodolphus, avait hérité du père de Bella. En effet, lorsqu'il n'y avait pas d'héritier mâle, c'était le beau-fils de l'aînée qui recevait la baguette du patriarche. Cette deuxième baguette, peu usuelle, n'était qu'utilisée que lors des cas extrême, ou lorsque l'on devait se battre contre un ennemi juré familial, ou personnel.
En quelques minutes, Bellatrix retrouva sa baguette courbée qui lui avait été chapardée lors de sa détention à Azkaban, la prison pour sorcier.
Lorsquelle rentra chez elle, Bellatrix vit un mot sur un plateau d'argent. Rodolphus avait dû s'absenter, mais il avait reçu un message pour elle. "KNB emprisonnée - venir dès que tu rentreras - tu sais où". 'KNB' ? Mais oui ... Kyarah Narcissia Black ... Sa jeune nièce, ou plutôt, la fille de son cousin, qui était directrice de Poudlard. Ainsi, ils l'avaient capturé ... Comme cela s'annonçait réjouissant ... Bellatrix ordonna aux Elfes de prendre la ranger la baguette de sa mère avec les soritlèges habituels, puis, elle se ravisa. Elle allait plutôt voir si la baguette de feu sa mère serait efficace sur la petite fille de sa soeur (à Druella Razz compliqué ces familles XD) .
Bella transplana, et arriva au repère des Mangemorts.


¤¤¤VIVE LA TORTURE¤¤¤


Bellatrix ne dû que pousser quelques portes pour arriver enfin à la pièce où se trouvait son but. Trois êtres de chairs et de sang se trouvaient dans cette pièce, dont un qui n'avait plus beaucoup de sang, Kyarah, justement, et deux autres ayant leur chair marquée par le Seigneur des Ténèbres, semblait il...
Bella s'approcha des deux Mangemorts, et en reconnut un, ou plutôt une. C'était Prisca Darkane. On eu pû dire d'elle qu'elle était l'ennemie jurée de Bellatrix au sein des Mangemorts. En effet, elle avait eu les privilèges du Seigneur Des Ténèbres et avait été nommée Grande Inquisitrice à Poudlard. Bellatrix, dans tout son narcissisme, savait qu'elle n'avait pas été choisie juste parce que ELLE avait commis des crimes beaucoup plus connus que l'autres Traînée. Bellatrix estimait que Darkane n'était qu'un pantin sans âme noire, qui n'était là que pour faire figure de poupée.
Bellatrix, avec la baguette de Druella, enleva la bave et le sang qui se trouvaient sur le menton de sa nièce...


Essaye, pour une fois, de ne pas déshonnorer les Black, fille impotente ! Hahahahaha !!!

Bellatrix, après avoir rit un bon coup, regarda d'un oeuil noir les deux autres Mangemorts. S'ils n'avaient pas compris qu'ils devaient se reculé un peu, si ce n'est disparaître, c'était qu'ils étaient des légumes inutiles au Seigneur des Ténèbres, et Bella adorait débarassé le Seigneur des Ténèbres des légumes qui tentaient d'avoir ses faveurs...


Alors, Kyarah, comme ça, on aurait marié un Rogue ? Ce sont les dernières rumeurs sur toi, ma chère Kyarah, et je te l'avoue, je suis heureuse que tu aies renoncé à porter le nom de Black. Tu es comme cette chère Andromeda, n'est ce pas ? Tu vas me dire que tu as renoncé au nom de Black, hein, tu vas me le dire ??? Endoloris !!!!!!

Le sortilège fusa alors que Bella ne l'avait même pas prévu. En effet, il était sortit tout seul de sa bouche. Néanmoins, lorsqu'elle vit ce sortilège aussi blanc que le sang est rouge, Bella ne put s'empêcher de sourire d'une oreille à l'autre, puis de recommencer son rire sadique ...
Revenir en haut Aller en bas
Prisca Darkane
Directrice Adjointe, Nouvelle Inquisitrice sous les ordres du Lord
Directrice Adjointe, Nouvelle Inquisitrice sous les ordres du Lord
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 34
Age du Perso : 44 ans
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: [fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?   Sam 5 Avr - 17:38

Prisca sourit devant les propos de Kyarah.

-Te tuer... oh non ... ce ne serait pas drôle... vrament si... mais moins drôle que de te faire perdre la raison.

Elle s'avança vers Kyarah et murmura.

-Enfin je te rassure. Quand tu auras completement perdu la tête. je veillerais personnellement sur ton cher Severus et sur ta petite batarde...
***


Fanatique imbélice ! Bellatrix venait de faire so entrée dans le cachot pour prendre sa part du festin. De quel droit se pointait-elle ici ?! Kyarah était sa proie ! C'etait elle, Prisca Darkane qui l'avait déniché alors que tous ses imbélices dextréniste échoué les uns après les autres. Elle avait défié et vaincu Severus Rogue. LE maitre des potions le plus craint du monde sorcier. Elle avait pris son âme.

Prisca lança un regard de mépris à Lestrange. Incapable chienne du Seigneur des Ténèbres. Certes elle eut été une sorcière de talents à une époque réculé, durant la première guerre mais maintenant sa folie et son znthousiasme destructeur était un terrible handicap là ou comptait maintenant l'intrigue et la ruse.

D'un coup de baguette magique, Prisca leva le sortilège de Lestrange.


-Tu n'as rien a faire ici Lestrange. Kyarah est a moi.

Sa voix est calme et posé. Elle afficha son éternelle sourire aimable. Elle posa son regard sur la baguette de Bellatrix et vit qu'elle l'avait encore perdu... Crétine !

-Si tu ne perdais pas tant de temps a chercher tes affaires, tu pourrais peut être te rendre plus utile...

Et elle la niaisa d'un grande sourire.

_________________


MANGEMORTE et PROFESSEUR DE DEFENCE CONTRE LES FORCES DU BIEN

Née le 6 aout 1954, 1 m 80, 62 kilo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Graves
Mangemort un peu spécial...
Mangemort un peu spécial...
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 33
Statut : Méchant Mangemort et détective déluré
Age du Perso : 35
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: [fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?   Dim 6 Avr - 13:58

Ca déboulait de tous côtés avec des sorts et des coups aussi terribles que le Jugement de Dieu en personne. Zack se recula instinctivement quand il aperçut cette grande femme aux cheveux longs et bouclés, sorte de rebut de Margaret Thatcher, faire son entrée plus que fracassante. Elle se jeta d'ailleurs sur la pauvre victime, jurant qu'elle allait lui en faire baver de porter si indignement son nom : Black. La Mangemorte n'eut pas à le répéter deux fois et un sort fusa de sa baguette, frappant de plein fouet sa victime et arrachant à Zack un cri de terreur proche du glapissement d'une fillette. Argggh... Il se recula doucement, lentement, laissant alors l'autre femme prendre la parole et de s'indigner de la place que sa c omparse venait de lui usurper. Graves, les mains dans les poches de son pantalon, ne put retenir une remarque :

"Vous battez pas, chacun son tour, y en aura pour tout le monde..." et il se tut brutalement, presque choqué que son habituel humour ait pu être aussi déplacé, vaseux en présence de cette agonisante.

Pour sa part il n'avait nullement l'intention de la blesser. Il la connaissait, cette fille ? Elle lui avait fait du tort ? Non. Et il n'était pas le genre de personne à s'en prendre à quelqu'un pour le simple plaisir de le voir souffrir sous sa poigne. Puis mince ! Une femme en plus ! Il aurait été bien lâche de s'abaisser à ce que les deux autres furies tâchaient de faire.

Manifestement le type avec la tronche passée à l'acide -plus de nez, de cheveux... un nouveau traitement chimiothérapique ?- avait laissé cette pauvre malheureuse afin que sa petite cohorte de serviteurs s'en donne à coeur joie. Et Zack était-il de ces moutons qui bèlent de satisfaction dès qu'on leur offre quelque chose ? Non plus. Il avait reçu des ordres -des ordres ? A Zack ?... sans rire ?- et se devait, pour le moment, de les appliquer à la lettre. C'est bien ce que l'on ne pourrait lui repprocher : de ne pas avoir obéi. Pour le reste il gardait ses principes et sa santé mentale intacte. Non mais et puis quoi ?

Tandis que les deux mégères se disputaient le bout de gras, le jeune homme esquissa un pas maladroit vers Kyarah Black, s'approchant un peu plus pour examiner son visage marqué de coups, de balafres, d'équimoses diverses... le sang séchaient par endroit tandis que, dans d'autre, il coulait encore. Ses yeux sombres se posèrent un instant sur son visage qui, autrefois, devait être joli, jeune, et il frola l'arête de son nez d'un air distrait, s'efforçant de marquer la gêne occassionnée par les souffrances qui ravageait ses traits opalins.


"Faut bien faire quelque chose...", murmura-t-il pour lui-même, et il passa machinalement un revers de main sur une bouche pâteuse.

Un dernier regard vers les deux sorcières, un lourd silence, et il en revint à Kyarah se faisant violence afin de la regarder droit dans les yeux et, surtout, de lui sourire. Mais pas de manière narquoise ou blasée, non. D'une façon plutôt rassurante...


"Certaines choses sont le prix à payer, finit-il par dire, encore une fois, elles doivent avoir leurs raisons...".

Et il fit un nouveau pas, un peu plus proche d'elle cette fois.

"Pour ma part, je m'en fous, c'est pas mon problème. Je cherche juste à comprendre...".

Et sa tête se baissa, par pudeur, honteux d'être si bien portant tandis que cette jeune femme souffrait le martyr. D'après ce qu'il avait compris elle avait un amant et, de cet union, était survenu un heureux événement... heureux événement se transformant en drame. Les sadiques, pire que la Gestapo et le KGB réunis ! Ils torturaient une jeune mère !

"Je m'occuperai de vous, soyez-en assurée !" Lança-t-il dans un souffle, ses prunelles accrochant son visage boursoufflé.

"Vous pouvez compter sur moi, je ne vous ferai aucun mal. Aucun préjudice...".

Puis il baissa la voix, certain d'avoir dit une sottise, contemplant ses mains d'un air mal à l'aise.
Ses prunelles noires se levèrent alors vers Prisca et Bellatrix puis se plissèrent sur une mine inquisitrice, presqu'une signature chez lui. Pour se donner meilleure consistance, il se frotta doucement les mains, sans cesser de les observer l'une après l'autre.


"Salut, déclara-t-il d'une voix neutre, moi c'est Zachary. Zachary Graves. On ne se connait pas encore mais ça devrait pas tarder...

Vous avez reçu des ordres et je comprends que vous soyez aussi enthousiastes à l'idée de les exécuter. Seulement, vous ne croyez pas qu'il faudrait la laisser un peu en stand by ?".


Et il leva les mains, comme pour se protéger d'une attaque.

"Ohh ouais je sais ! J'ai dit un truc qu'il fallait pas, je sais ! Je vous pète votre ambiance d'Halloween, c'est ça ?
Mais, voyez-vous, je sais pas si ça vous servira à grand chose d'en faire du steack hâché. En tout cas, et si je puis me permettre, ça ne dénote pas une grande preuve de maturité...

-il feinta un bref frisson- ouuhh, mince, le courant est mal passé et je sens que je vais finir au mixeur ! Et je suis même sûr que, dans deux secondes à peine, l'une de vous deux va pointer sa baguette sur moi pour lancer un endoloris ou une bêtise du genre !

Wwaaaaahhh !! Comme c'est original ! Vous n'êtes pas du tout prévisibles, mesdames. Et ce sans vouloir vous manquer de respect !".


"Je sais, reprit-il d'un geste, "mais pour qui se prend-t-il pour nous faire la leçon ?", "mais c'est qui se guignol ?", "je vais lui faire avaler sa tignace et son gros nez et il verra ce...". Je m'arrête, mes paroles risquent d'être déplacées, et puis je n'ai pas à ouvrir ma grande gu*** étant donné que c'est là la volonté du Seigneur des Ténèbres que de la voir souffrir...

Ca aussi c'est vachement original... Bah tiens ! Ta tête me revient pas alors hop ! cachot, fers, tortionnaires et que ça saute ! Si la vie pouvait être aussi facile, y a longtemps qu'on serait revenu à l'âge de pierre...".


Il leva un sourcil, lentement se rapprochant de Kyarah, passant devant elle comme pour faire mur.

"Quoi ? Qué ? Gné ? J'insulte ? Je me permets de dire des choses qui ne sont pas politiquement correctes ? Welcome girls ! Nous sommes aux 20 ème siècle et il est possible de donner son avis sans finir sur un bûcher !

Pour des sorciers vous me faites rire ! A Salem on en cramait des comme vous puis, finalement, vous n'hésitez pas à appliquer la méthode dès que quelque chose ne vous plaît pas !".


Et, à présent, il était dos à elle, barrière face à Prisca et Bellatrix.

"Qu'est-ce qu'il y a ? Fit-il en direction de Darkana, vous me préparez une déculotée comme j'en ai jamais eu ! Et vous ? -à Bellatrix- la baguette vous démangerait-elle au point de vouloir me faire subir le même sort que Black ?".

Il ouvrit ses bras en grand, découvrant sa poitrine sur un sourire large et tout aussi fêlé. Dans toute son arogance il s'amusait comme un petit fou et était d'autant plus porté qu'il savait avoir raison.

"Allez-y ! Moi version "torche humaine" !

10 balles que vous le faites ! 10 balles ! Parce que vous ne savez faire que ça ! Les subtilités, ça vous connaît pas, hein ? Faut taper dans le gras pour s'arracher un semblant de jouissance, hein ?

Ouais, j'suis dur, impitoyablement c*n, mais c'est comme ça ! Alors dépêchez-vous de me mettre sur le carreau pour me laisser faire mon job !".


Et il attendit quelques secondes, son coeur cognant à cent à l'heure, sa peau luisant de sueur. Sa pomme d'dam joua à l'ascenseur un bref instant puis il répliqua, dégainant son index vers Bella comme on dégaine un revolver :

"T'as un problème avec ton tailleur Chanel, chérie. Il est trop rapiécé !".

Puis il se plaqua contre Kyarah, certain, demain, de faire la une des journaux sorciers : "un crétin grillé par la foudre sanguinaire de deux lessivées du bocal".

_________________


~"Un sorcier ? Moi ?

Ouais ! Et Clinton, c'est la fée clochette !"~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gunsfrontier.forumsactifs.com/
Kyarah Narcissia Black
Sorcière fêlée & amnésique
avatar

Nombre de messages : 1162
Age : 28
Statut : Amnésique...
Age du Perso : 23 ans
Date d'inscription : 11/02/2007

La Pensine
Puissance:
75/100  (75/100)
Taux d'equive:
70/100  (70/100)
Ministère:

MessageSujet: Re: [fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?   Dim 6 Avr - 17:53








    - Va au diable Darkane. Si tu t'approche de Severus je peux te jurer que...

    Petite bête agonisante formulant des menaces? Presque... Pitoyable. Elle était là, allongé au sol, baignant dans son sang, attachée. Elle ne pouvait strictement rien faire, et pourtant, la voilà entrain de menacer la Traînée... Ah... Des qu'on touche à son amant, elle pouvait dire&faire n'importe quoi. Pauvre Kyarah. Douce torture que voilà. Les sorts avaient lacéré son corps, les paroles lui blessait l'esprit. Darkane allait faire de Rogue son jouet, et ça, elle ne pouvait pas le supporter. Rien que d'y penser, cela la mettait dans une rage folle. Une colère dévastatrice bien plus puissante et plus poignante que la souffrance qui s'était installé dans son corps.

    Il fallait -finalement- que Merlin la sauve. Qu'un miracle vienne, et vite. Parce que la, le miracle, il avait pris un sacré retard. C'était le moment de se pointer. Surtout quand quelqu'un d'autre passa la porte. Pas besoin que Black lève les yeux pour qu'elle comprenne qui venait participer à la fête. Lestrange. Joie. Si M'sieur Miracle ne venait pas, elle pouvait dire adieu à sa vie. Sa douce et merveilleuse vie... Qui ne fut que torture en fin de compte.

    Avant que Bella n'ai dit la moindre chose aux deux autres,elle s'approcha de la jeune femme, du moins, de sa carcasse, et elle essuya d'un geste sec le filet de sang qui coulait sur son menton. Kyarah ricana très légèrement.


    - Mille excuses pour mon déshonneur, ma très chère Bellatrix.

    Et voilà que cette dernière s'emballa. Elle ? Mariée avec Severus? Hm... Si Black aurait abordé ce sujet avec lui, pour sûr qu'il aurait fait une syncope à l'entente du mot "Mariage". Non, cela ne lui était même pas venu à l'esprit. Mais apparemment, cela était venu à l'esprit des autres... Imagination bien trop débordante. Et la Directrice en faisait les frais. L'éternel Doloris de Bellatrix. C'était fort probable qu'ils soient plus douloureux que ceux du Lord. Le sort la frappa de plein fouet. Quelle magnifique preuve d'intelligence. Frapper une femme déjà à terre. Lestrange nous surprendra toujours plus chaque jour.

    Son corps brisé fut à nouveau bercé par des spasmes violents. Follatrix ou l'art d'être tendre avec ses ennemis... La Brune avait fermé les yeux, sentant sa vie s'enfuir à cause de la souffrance. S'en était trop pour elle. Son coeur n'allait plus supporter longtemps. Les larmes vint se mêler au sang, coulant le long de ses joues. Mais contre toutes attentes, le Doloris stoppa. Mais pas grâce à l'autre folle. Mais grâce à la Trainée, apparemment. Devait elle vraiment l'en remercier? Hm.. Pas sur. Kyarah preferait mourir que de perdre la raison et de devenir une espèce de légume privé de toute forme de logique ou d'intelligence, ou même, une femme privée de Lui.

    Elle ne put que rire quand elle entendit les paroles de Prisca. Elles se disputaient pour sa carcasse. C'était vraiment hilarant. Et elle en aurait explosé de rire ,à gorge déployé, si elle aurait pu. Elles allaient faire mourir Black de rire si elles continuaient ainsi.

    Mais leur conversation fut coupé par ce Zack, avec une remarque... Tout à fait charmante. Elle se considérait comme un bout de viande dans une fosse aux lions. Hm oui, c'était à peu près ça. Et Graves faisait l'arbitre... D'ailleurs, ce dernier s'approcha de la Brune, plantant son regard dans le sien, embué de larmes.

    "Certaines choses sont le prix à payer, encore une fois, elles doivent avoir leurs raisons.." Oui... Et quelles raisons! Elle était avec le Maître des Potions, voilà leur unique raison, leur excuse pour lui infliger ça. De stupides soupçons sur sa soi-disant trahison envers le Seigneur des Ténèbres... Bon. Ok. Elle l'avait trahi, mais ça, personne ne le savait. Personne ne l'avait découvert. Une chance d'ailleurs, sinon, elle ne serait plus en vie depuis bien longtemps. Bref, ils avaient fondé leurs soupçons sur le fait que Kyarah avait eut un enfant avec un Traître et qu'elle avait une relation solide avec lui.

    Serait-ce possible que cet homme là est un coeur? Serait-ce possible que ce qu'il venait de dire ne fut pas inventé par son cerveau déficient? Hm... Ou peut être était-ce fait justement pour la berner... Il ne lui fera pas de mal... Devait-elle vraiment le croire? Hé bien oui... Avec ce qu'il osait dire à Bellatrix et à Prisca... Il fallait l'en croire capable. En voilant un qui prenait sa défense.. Impensable. Il était suicidaire, oui, ça devait très certainement être cela.

    Zack en avait marre de sa vie de Mangemort alors il provoquer les deux siphonnées pour qu'elles en finisse avec lui.. Oui, c'était tout à fait probable, m'enfin, comme suicide, on avait vu mieux. L'arsenic ou le cyanure, ça marche très bien. Ou bien un revolver. Oui, pourquoi ne pas se donner la mort à la façon moldue?

    Plus Kyarah pensait tout et n'importe quoi, plus elle sombrait. Son esprit se déréglait, merci le Doloris de Lestrange. Elle venait même se poser des questions absurdes, qui n'a rien à voir avec le sujet. Du genre " Est-ce que ça se mange du sombral?" " Et de l'hippogryffe?"... "Ce qui est sur, c'est que l'elfe de maison, non..." ... Son estomac se mêlait à son esprit divaguant. Il était bien vrai qu'elle était affamée, depuis combien de temps n'avait elle pas eut le bonheur d'offrir à ses papilles gustatives le goût d'un aliment? Trop longtemps, certainement.

    Belle réplique de la part de Zack... Dans les dents de 'llatrix. Mais il craignait le retour, car il venait de se plaquer contre le corps détruit de la jeune femme. Elle ne put qu'entendre et voir ceci, et n'allait pas assister à la suite, car Kyarah venait de sombrer dans une sorte de coma, après avoir prononcer que deux mots, dans un souffle.


    - Pauvre fou.

    La bouche entrouverte, la tête au sol, le corps encore tremblant, le coeur aux battements de plus en plus lent. Pour des raisons évidentes de sécurité, son esprit s'était mis en stand by, pour se protéger.





>> Je ne me réveillerais pas donc, n'attendais plus que je poste. J'ouvrirais les yeux une fois soigné puis mise dans une chambre =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://junedananas.skyblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?   Dim 13 Avr - 21:18

Bellatrix regardait le mince corps de sa petite cousine avec un regard sadique, assoiffé de douleur, mais aussi complètement enfantin... Toute la puissance de Bellatrix était concentrée sur ce sortilège ... Elle avait fait abstraction de l'environnement où elle se trouvait. Rien ne pouvait la déranger, si ce n'est ... ça ...
Le sortilège qu'elle avait jeté sur cette moitié de cadavre venait d'être rompu. Qui avait osé faire cela ? Cela ne pouvait être Kyarah elle-même, vu l'état dans lequel elle était. Cela devait être une des deux personnes présentes. Et quand Bella entendit un :


"Tu n'as rien a faire ici Lestrange. Kyarah est a moi. "

Darkane ... Cette Mangemort que Bellatrix haïssait par dessus tout, ou en tout cas, chez les Mangemorts, elle était son ennemie. Bella tourna ses yeux fous jusqu'à la femme se tenant à sa droite ...
Cette remarque sur sa baguette était déplacée, d'ailleurs, Bella ne put s'empêcher de lui répondre, d'un ton suffisant, et quelque peu sadique :


" Cette baguette est celle de ma mère. Une Sang Pure, qui adorait voir la souffrance, si tu veux, je peux te le montrer ... "

Bella regardait intensément Prisca, sa baguette tournait doucement vers elle, pour finir pointé vers son coeur, si elle en a un ... Bella sentait l'envie de Doloriser la chère Darkane forte, très forte... Mais non, il fallait reprendre ses esprits, pour l'instant, il fallait se concentrer sur Kyarah, cette Traînée qui ridiculiser sa famille, les Black ... Rahhhh, l'envie lui démanger de la tuer. Voldemort avait-il eu les renseignements qu'il voulait, c'était la question, car Bella ne voulait pas risquer de se faire enguirlander par son maître préféré ...
C'est alors que l'autre Mangemort, que Bella trouvait insignifiant, et qu'elle n'avait pas écouté lorsqu'il parlé à sa nièce, se mit à s'addresser à Bella et à Prisca. Que leur voulait ils ? Il semblait vouloir leur dire qu'il était contre ces tortures ... Dans sa tête, le Doloris s'inscrivit, mais elle réfuta ce sortilège lorsqu'il leva les bras, en signe de défence. Pourquoi voulait il ainsi affronter, même avec des paroles, deux Mangemorts confirmées, qui ne mettraient qu'une micro seconde à le tuer ? Bellatrix écouta le pti Mangemort. Ainsi, il désapprouvait les méthodes des Mangemorts. Mais pourquoi était-il là alors ? Prévisibles ? 10 balles ? Qu'étaient ce que ces balles ?
Enfin, Bellatrix ne put qu'effacer le sourire stupéfait, pour laisser à la vue du jeune homme ses dents carnassières. C'était comme ça qu'il voulait mourir, par la plus grande Mangemort ? Très bien, il voulait sûrement avoir une plaque commémorative, ou l'ordre de Merlin Post-Mortem, c'était son choix, néanmoins il ne survivrait jamais assez longtemps pour sortir de cette pièce.
Ses gestes étaient bizzares. Il voulait quitter les Mangemort avec honneur, soit, mais pourquoi voulait il protéger cette Kyarah ?? Un Membre de l'Ordre espion ??? Non, il n'essaierait pas ainsi de se faire tuer. Peut être était-ce quelqu'un qui avait été 'convié' de force à venir chez les Mangemorts ? C'était plus vaisemblable. Quelqu'un qu'on avait recruté pour ces qualités et qui en avait marre, et que cela ne dérangeait pas trop de mourir. Alors peut être cela s'expliquer. Du moins en partie. Il aurait tenté de s'enfuir, normalement, avant de vouloir se faire tuer. Ou alors, il était impulsif, ou sous le coup d'une folie passagère. Oui cela devait être cela... Néanmoins, Bella pensait qu'il valait mieux lui redonner raison, et de lui redonner aussi la peur. Ce devait être la façon dont on l'avait recruté, la peur, celle de mourir, ou de voir mourir les siens, surement.
Tiens, Kyarah venait de murmurer deux petits mots. "Pauvre Fou". Comme cela était juste. Bellatrix, lorsqu'il "dégaina" son doigt, dégaina elle aussi, mais sa baguette.
Elle n'allait pas l'ensorceler, le faire soufrir, non, elle allait plutôt tenter de rentrer dans son esprit pour trouver sa plus grande faiblesse ...
Ses yeux noirs avaient trouvés les yeux du jeune homme. Aussitôt, Bellatrix se sentit être ce jeune homme, elle ressentait de plus en plus d'émotions en lui, elle pouvait voir des souvenirs très marquant, jusqu'à son petit déjeûner de la vieille, ça y est, elle s'était introduite dans les pensées de Zack ...



[A toi de me dire qu'ets ce que je vois XDDDD]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?   

Revenir en haut Aller en bas
 
[fin oct] Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last School - Ou fini la réalité? Ou commence l'illusion? :: 

Ou l'art de se divertir

 :: 
La boite à souvenirs
 :: Ancien LS
-
Sauter vers: